L’enseigne, qui vend quelque 180 millions de burgers par an, utilise désormais du pain « 100 % origine France », qui vient d’une nouvelle usine de production de Brétigny-sur-Orge, du groupe de boulangerie industrielle mexicain Grupo Bimbo.

« Ce pain pourra être livré frais dans les deux tiers de la France », a indiqué Jérôme Tafani, directeur général de Burger King et Quick pour la France. Jusque-là, les pains servis dans ses restaurants étaient produits en Allemagne et en Espagne, puis congelés avant d’être acheminés en France.

Près d’un steak français sur deux

Quant à la viande de bœuf des menus pour les enfants, elle est désormais également produite en France, et fournie par le groupe Bigard. « Au total, près de la moitié de nos viandes est d’origine France, environ 40 à 45 %, a précisé M. Tafani, selon lequel la filière française n’est pas en mesure, à l’heure actuelle, de fournir la matière première nécessaire à un approvisionnement 100 % français.

Quelque 17 000 à 18 000 tonnes de bœuf par an servent à faire les steaks servis chez Burger King. Quant aux pommes de terre transformées en frites, entre « la moitié et les trois quarts » proviennent déjà de l’Hexagone, et « 100 % en 2020, sauf aléas météorologiques », « contre 0 % » en 2016.

« Nous aurons également éliminé l’huile de palme d’ici à la fin de l’année », a indiqué le directeur général de l’enseigne. Les légumes et crudités de saison, eux, viennent de France – et hors saison (soit 20 % du total), du Maroc, de la Belgique ou des Pays-Bas.

Avec l’AFP