Le 13 octobre, France 2 avait diffusé un reportage intitulé « Sérieusement ? Lactalis : le beurre et l’argent du beurre ? », mettant en cause le groupe laitier et son président Emmanuel Besnier. Dans un communiqué, Lactalis avait dénoncé des « attaques injustifiées » et « la diffusion d’une émission uniquement à charge ». Le groupe assurait que France 2 avait avancé dans son reportage « des informations erronées », visant à « rendre Lactalis unique responsable de la crise profonde qui frappe les producteurs de lait ».

Atteinte à la vie privée

Mais c’est sur un tout autre point qu’Emmanuel Besnier a assigné France Télévisions en référé devant le tribunal de grande instance de Laval. Il reprochait aux journalistes d’avoir porté atteinte à sa vie privée en montrant des images de sa résidence, le château du Vallon à Entrammes (Mayenne), notamment grâce à un survol en ULM.

Le 27 octobre, le juge des référés de Laval a donné raison à M. Besnier, faisant « injonction (à la chaîne) de cesser immédiatement la diffusion sur tous supports et tous médias » des trois minutes du reportage concernant son domicile. Il justifiait cette décision par le fait que la chaîne n’avait « pas indiqué que toute rediffusion était exclue, d’autant que les difficultés de la production laitière sont loin d’être réglées et que de nouveaux conflits peuvent renaître à brève échéance et susciter à nouveau l’ire des agriculteurs à l’égard de Lactalis et de son représentant emblématique, comme tendent à le montrer les messages de menace de mort envoyés à l’adresse de Lactalis à la fin de l’émission ».

L’été a été marqué par une mobilisation des éleveurs laitiers et des syndicats agricoles contre le géant laitier, et un accord a finalement été trouvé le 30 août pour un relèvement du prix auquel Lactalis achète le lait aux producteurs. Lactalis (marques Lactel, Bridel, Président, Lanquetot, Roquefort Société…) a réalisé un chiffre d’affaires de 17 milliards d’euros en 2015. Le groupe compte 15 000 employés en France et 75 000 dans le monde. Son PDG Emmanuel Besnier, treizièm3e fortune de France, selon le magazine Challenges, est connu pour cultiver une extrême discrétion et apparaît très rarement en public.

AFP