Dans un communiqué diffusé ce 12 février 2018, l’Inra annonce l’identification et la caractérisation d’un premier gène de résistance à la septoriose du blé par des équipes de recherche françaises et anglaises.

C’est une première, car à ce jour, les gènes de résistance à la septoriose identifiés chez le blé n’avaient été « ni clonés ni caractérisés », précise l’Inra. Le gène identifié, nommé Stb6, est présent dans les variétés anciennes et modernes des blés. Selon les chercheurs, il aurait été introduit en agriculture « dès la domestication du blé ».

De nouvelles perspectives de lutte

Actuellement, les variétés résistantes perdent plus ou moins rapidement leur efficacité, en raison de la capacité d’adaptation des populations pathogènes. Les travaux de l’Inra ouvrent ainsi de nouvelles perspectives de lutte plus durable contre la septoriose, qui demeure l’une des maladies foliaires les plus préjudiciables au blé.

A.M.