La raison est que, comme eux, je suis contre l’élevage intensif. Je trouve que L214 fait bouger les lignes et qu’il tape souvent dans la fourmilière. Et, même si leur but est de ne pas manger de viande du tout, ce qui n’est pas mon cas, je trouvais cela pertinent de m’associer à eux pour cette tribune.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !