« Bien que la situation sanitaire se complique au Brésil, perçu comme le nouveau foyer de la pandémie, ses exportations de viande bovine suivent un rythme soutenu de janvier à avril 2020 (+ 4 % en volume). Plus de la moitié des envois alimente le marché chinois, qui semble avoir maintenu ses commandes malgré le confinement. L’Argentine voit progresser ses expéditions de 16 % pour les trois...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !