Plusieurs chevaux ont été retrouvés morts à la suite de coups et mutilations. À chaque fois, l’une des oreilles de l’animal est sectionnée, rapporte Paris Match le 13 août. Depuis six ans, une dizaine de départements (Loire, Lot, Moselle, Vendée…) ont eu à déplorer ce type d’attaques. Des enquêtes ont été ouvertes pour actes de cruauté.