Dans les Hauts-de-France, le retournement de prairies reste soumis à autorisation, car le ratio de surfaces en prairies permanentes s’est à nouveau dégradé cette année. Un arrêté du 27 octobre 2021, paru au Journal officiel du 5 novembre, vient de reconduire ce dispositif. Selon le texte, pour 2021, le ratio annuel de la Région a baisé de 2,58 % par rapport à celui de référence (situation de l’année 2012). En conséquence, la conversion d’une prairie permanente est de nouveau soumise à une autorisation préalable de la direction départementale des territoires (DDT). Pourront bénéficier de cette autorisation les jeunes installés depuis moins de cinq ans – sous conditions –, les agriculteurs en difficulté, ainsi que les éleveurs dont la surface en prairie permanente est supérieure à 75 % de la surface agricole admissible de l’exploitation après retournement des surfaces autorisées.