Conséquences de la crise sanitaire et des confinements successifs : il a pu être difficile pour l’employeur de mener à bien les différents entretiens obligatoires avec ses salariés, normalement prévus entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020.

Crise sanitaire et confinements

À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle : les délais sont prolongés. L’employeur peut reporter la tenue de ces entrevues jusqu’au 30 juin 2021.

Sont concernés :

  • les entretiens d’état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié, obligatoires tous les six ans ;
  • les entretiens professionnels obligatoires tous les deux ans, destinés à envisager les perspectives d’évolution du salarié et les formations qui peuvent y contribuer.

Pour rappel, ces deux types d’entretiens sont obligatoires dans les exploitations embauchant au moins un salarié.

Sanctions supendues

Les sanctions légales liées au non-respect des délais sont, elles aussi, suspendues jusqu’au 30 juin prochain.

L’entretien annuel, non obligatoire, n’est pas concerné par ce report. Ce dernier a pour but d’évaluer le travail du salarié et de faire le point avec lui, chaque année, sur son positionnement dans l’entreprise, l’organisation du travail, les objectifs qu’il doit atteindre, etc.

Éric Young