La baisse de l’enveloppe des aides couplées animales jusqu’en 2027 et le nouveau mode de calcul à l’UGB pénaliseront la plupart des grands troupeaux en système naisseur. En revanche, avec la prise en compte des animaux de plus de 16 mois et non plus les vaches mères uniquement, les engraisseurs verront souvent leurs aides majorées. La convergence des aides de base au revenu (ABR, qui remplaceront en 2023 les DPB) sera bénéfique aux éleveurs les moins bien dotés.

La possibilité de semer en mélange des graminées avec des légumineuses prépondérantes, tout en bénéficiant d’une aide de 150 euros par hectare l’année de l’implantation, pourra intéresser les éleveurs.