L’emploi des réfugiés ukrainiens est facilité pendant la guerre. Une instruction du ministère de l’Intérieur ainsi qu’un décret du 2 avril appliquent un engagement européen qui accorde une protection temporaire aux personnes fuyant une zone de guerre. C’est la première fois que cette protection est mise en œuvre.

Travail possible

Ce statut se traduit par l’obtention d’une autorisation provisoire de séjour. Celle-ci lui accorde automatiquement une autorisation de travail. Il n’est donc pas nécessaire de demander, en plus, l’autorisation de travail comme pour les autres réfugiés.

Comme l’autorisation est automatique, le paiement par l’employeur de la taxe habituelle à l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii) n’est pas demandé.

En revanche, il revient encore à l’employeur de vérifier auprès de sa préfecture la validité de l’autorisation de travail. En pratique, un mail à la préfecture suffit. Si celle-ci ne répond pas dans les deux jours, l’autorisation est réputée valide.

E. Y.