Selon les chiffres du dernier recensement agricole, en 2020, près de 90 000 exploitations commercialisent en circuits courts, soit en vente directe ou avec un seul intermédiaire. C’est 4 000 de plus qu’il y a dix ans, soit 23 % des exploitations françaises d’aujourd’hui, alors qu’elles étaient seulement 17 % en 2010.

30 % de petites structures

Leur répartition selon leur taille économique est homogène. Plus de 30 % d’entre elles sont de petites structures, dont la surface est en moyenne de 48 ha, 24 % sont des exploitations moyennes de 99 ha en moyenne, 21 % de grandes fermes de 136 ha en moyenne, et 23 % des micro-exploitations de 12 ha en moyenne.

Le classement par taille économique des exploitations est déterminé à partir d’un niveau de production brute standard (PBS), qui est un potentiel théorique de production défini pour chaque structure à partir des surfaces et du cheptel présents. Les seuils suivants ont été définis : micro-exploitations, PBS inférieure à 20 000 €, petites exploitations, PBS comprise entre 25 000 et 100 000 €, exploitations moyennes, PBS comprise entre 100 000 et 250 000 €, grandes exploitations, PBS supérieure à 250 000 €.

Marie Salset