Dans les allées du magasin Graine de producteurs, il n’est pas rare de croiser les élèves du lycée agricole privé Provence verte. « Ils nous aident à mettre les produits en rayon, implanter les promotions, accueillir les clients… », explique Jean-Paul Decomis, maraîcher à Saint-Maximin-la- Sainte-Baume (Var) et président de ce point de vente, ouvert depuis le 2 juin dernier dans la commune. Il regroupe 65 agriculteurs dans un rayon de 70 kilomètres et se situe à 200 mètres de l’établissement scolaire.

Des élèves volontaires

« Aujourd’hui, nous ne sommes plus uniquement des producteurs, poursuit-il. Il faut également savoir transformer et commercialiser la marchandise. C’est dans ce but que nous avons décidé de nous associer au lycée agricole. Ce partenariat doit permettre de sensibiliser les jeunes à ces différents aspects de notre métier. » Une immersion in situ qui plaît beaucoup à ces étudiants. « Ils sont toujours très volontaires pour la pratique », souligne Christian Brayer, directeur de l’établissement, qui a œuvré pour que ce projet voit le jour via la signature d’une convention pédagogique. Elle concerne les formations CAP, bac pro et le certificat de spécialisation « transformation et vente de produits fermiers ».

Un enseignant encadre chacune de leur participation dans le magasin : soit par groupe de 2 ou de 3 sur une à deux journées, soit par groupe de 8 ou de 10 durant plusieurs heures. Le magasin recrute aussi des apprentis parmi les élèves du lycée. « Nous avons ainsi embauché deux jeunes femmes lors de l’ouverture. Nous venons de les maintenir dans leur poste à temps plein, indique Jean-Paul Decomis. Nous allons signé un nouveau contrat d’apprentissage d’une durée d’un an. »

Cette année, des agriculteurs volontaires du point de vente vont suivre une formation à distance d’une journée afin de mieux transmettre leurs compétences aux élèves du lycée. Ce n’est pas la seule originalité de cette entreprise. Le magasin d’une superficie de 250 m2 se trouve sur le site de la cave coopérative Le Cellier de la Sainte-Beaume. Le local lui appartient. Il est loué aux agriculteurs et au lycée, l’objectif étant de créer un pôle agricole attractif dans le centre Var.

Chantal Sarrazin