Que faire d’une petite parcelle de forêt de 1 à 4 ha ? C’est la question que peuvent se poser les 729 000 propriétaires privés à la tête de ces surfaces et parmi eux de nombreux agriculteurs.

Sur une exploitation agricole, certains arbres peuvent avoir pris racine sur les moins bonnes terres ou les moins accessibles. « Devant la grande diversité des situations, il n’y a pas de réponse unique, précise Jean-Pierre Loudes, du centre régional de la propriété forestière (CRPF) Auvergne-Rhône-Alpes. Aussi, la première et la meilleure chose à faire est un état des lieux », insiste l’ingénieur.

Diagnostic
gratuit

Conseil personnalisé

Au-delà du bouche-à-oreille pour trouver les acteurs locaux, les techniciens des centres régionaux de la propriété forestière sont des ressources précieuses. « Dans chaque département, un technicien peut faire des visites de terrain pour dresser un état des lieux et apporter un conseil pour entretenir et/ou exploiter la forêt », explique Jean-Pierre Loudes. En tant qu’organisme de service public, leur prestation est gratuite. Selon les objectifs du propriétaire, ils peuvent indiquer les coordonnées des prestataires et acheteurs locaux.

Certaines forêts n’ont pas d’intérêt économique, car peu accessibles et valorisables, mais ont un intérêt environnemental pour la biodiversité et la lutte contre le ruissellement des eaux.

Les débouchés

Valorisations de 10 à 100 €/m3

Selon le marché local, la valorisation d’un stère de bois peut aller de 10 €/m3 pour du bois de chauffage à dix fois plus pour du bois d’œuvre, et au-delà pour du bois de très bonne qualité. En général, les coûts des interventions sont englobés dans le prix de vente proposé par l’acheteur.

S’organiser entre voisins

Accessibilité et regroupement

Si la parcelle de forêt est en pente ou peu accessible avec un tracteur forestier, regardez s’il est possible de passer chez les voisins. De même, il peut être pertinent de se regrouper à plusieurs pour avoir des lots de bois plus conséquents à vendre et en tirer un meilleur prix.

Sophie Bergot