« Il y a plus d’un million de sangliers en France et les fédérations de chasseurs dépensent 40 millions d’euros par an pour indemniser les agriculteurs victimes des dégâts de ces hardes. À cela s’ajoutent les dégâts provoqués par les cervidés, constate Didier Legendre, agriculteur et chasseur à Lamotte-Warfusée, dans la Somme. La clôture électrique est le seul moyen de protéger les parcelles de la visite du grand gibier. À l’époque, j’utilisais ce type de clôtures provisoires pour gérer les pâtures de mes chevaux, mais j’étais fatigué de lutter pour dérouler et surtout enrouler les câbles électriques de ces clôtures provisoires. » Didier développe alors un dispositif qui permet de démonter rapidement les clôtures et de préserver le matériel en enroulant le fil sur sa bobine d’origine.

Les clôtures sont développées en partenariat avec Lacmé. La société de Didier Legendre est capable de poser 8 km de clôture provisoire par jour. © Lenrouleurfrançais

Connecter la batterie

Son invention remporte un certain succès dans son secteur et l’idée de l’employer pour améliorer la lutte contre les sangliers et les cervidés germe rapidement dans sa fédération de chasse. L’agriculteur inventeur crée alors sa start-up, L’Enrouleur français, pour développer et moderniser son idée. L’objectif est de proposer aux expoitants une solution clés en main, permettant de poser 8 kilomètres de clôture électrique contre le gibier en une journée. Mais Didier ne s’arrête pas là. Il a l’idée de connecter les batteries de clôtures, afin de prévenir le propriétaire de la parcelle en temps réel dès le moindre incident, et éviter ainsi d’épuiser la batterie solaire.

Contre les cervidés, L’Enrouleur français propose une clôture intégrant une rangée supérieure sans électricité. La fonction de ce ruban inerte est de la matérialiser. © Lenrouleurfrançais

Emploi de la technologie LoRaWan

Pour transmettre les informations des différents capteurs, la start-up de Didier Legendre développe son propre réseau d’objets connectés grâce à la technologie radio pérenne LoRaWan, disponible sur l’ensemble du territoire français sur les bandes de fréquence radio libre de droit normées. « Sur chaque clôture, un capteur LoRaWan mesure en continu les très fortes tensions qui passent dans les câbles électriques, de l’ordre de 14 000 volts. Cette technologie de transmission de l’information permet d’ajouter des capteurs supplémentaires, afin de récolter des informations qui seront ensuite utilisées par les fédérations de chasseurs pour optimiser la régulation du grand gibier. Il est ainsi possible de mettre en place des détecteurs de présence et des caméras sur les clôtures et de transmettre leurs informations par le même réseau que celui de la surveillance de la batterie.

La clôture est alimentée par une batterie solaire. Les informations des différents capteurs sont transmises par le réseau LoRaWan. © C. Le Gall

Aux agriculteurs qui souhaitent protéger leurs parcelles, Didier Legendre propose une prestation comprenant la pose et la dépose des clôtures provisoires par deux spécialistes. La clôture et le matériel posés restent la propriété de L’Enrouleur français, qui réalise aussi la prestation de suivi à distance de la clôture. L’ensemble de la prestation est facturé 950 €/km. Les fédérations de chasse peuvent prendre en charge cette prestation. Pour la dépose, il faut prévenir le prestataire au moins une semaine à l’avance, ce qui impose d’anticiper un peu les chantiers comme l’ensilage de maïs.

Corinne Le Gall