Payer un résultat plutôt qu'un bidon de produit, l'idée est nouvelle mais elle commence à faire son chemin depuis que quelques spécialistes de l'agrochimie se sont penchés sur la question et ont développé des offres. Il faut dire que le climat est propice au développement de ce nouveau modèle économique. D'un côté, les agriculteurs sont confrontés au problème de la séparation du conseil et de la vente, qui limite souvent l'accompagnement technique sur le terrain. Cette situation couplée à la pression sociétale pour réduire l'utilisation des intrants et à la flambée des prix de ces derniers incite à viser l'efficacité maximale d'un traitement, au coût le plus juste. Parallèlement, l'évolution technologique des pulvérisateurs avec l'apparition des traitements ciblés permet d'envisager des économies substantielles de produit, en ne traitant que les adventices ou les plants malades.

Un prix fixe en début de campagne

BASF a lancé une solution innovante en s’appuyant sur sa start-up interne Xarvio Digital Farming.  Xarvio Healthy Fields (champs sains en anglais) consiste à proposer à l’agriculteur des hectares de cultures en pleine santé, avec le moins d’intrants possible. La solution est en test sur la protection fongicide du blé tendre d’hiver et de l’orge d’hiver. L’agriculteur qui opte pour la solution Healthy Fields achète des hectares sans maladie. Il confie le pilotage et la mise en œuvre de sa protection fongicide à Xarvio pour un prix fixe, connu dès le début de campagne. La stratégie de protection fongicide est alors adaptée pour chaque parcelle par l’OAD Xarvio Field Manager, puis pilotée en temps réel pendant la campagne. Les travaux sont réalisés soit par l’agriculteur, qui s’engage alors à respecter scrupuleusement les consignes de Xarvio, soit par une ETA équipée de la modulation intraparcellaire. Das tous les cas, le pulvérisateur doit être équipé de la modulation intraparcellaire et de la coupure de sections. Si le résultat obtenu n’est pas conforme aux attentes définies au départ, l’agriculteur est indemnisé par Xarvio Digital Farming, en fonction du préjudice lié au défaut de protection. À terme, la solution pourra être déployée pour le désherbage, en s'appuyant notamment sur la solution de pulvérisation ciblée développée par BASF avec Amazone.

Traiter les chardons dans les betteraves

Corteva se lance aussi dans le chantier clé en main, grâce à un partenariat avec France Pulvé et sa solution de traitement ciblé installée sur des appareils Berthoud. Baptisé Lon Tech, ce chantier est pour le moment dédié à la lutte contre l'invasion de chardon dans les parcelles de betteraves. Le service comprend la fourniture du produit spécifique Lontrel de Corteva ainsi que son application avec la solution de pulvérisation ciblée Sniper de Berthoud. Ainsi, seuls les chardons reçoivent une dose de produit, ce qui limite fortement la quantité d'intrant. 

L’avantage pour l’agriculteur avec ces chantiers clé en main, c'est qu’il n’a pas à gérer de fond de cuve ni de produits à stocker. Il bénéficie aussi d'accès un suivi des travaux et une cartographie des traitements. Enfin, c'est une solution pour bénéficier de la pulvérisation ciblée sans réaliser l'investissement dans un appareil très haut de gamme.

© BASF - Les traitements en pulvérisation ciblée permettent de générer des cartes d'infestation qui sont ensuite remises à l'agriculteur.