Certains spécialistes s’alarment : le port du masque par les professionnels de la petite enfance peut perturber l’acquisition des fondements de la communication. Un bébé est attiré par les visages souriants. Il apprend tôt à différencier les personnes familières des inconnus, ce qui va lui permettre de vivre en société. Selon Josette Serres, docteur en psychologie et ingénieure de recherche au CNRS, « c’est l’association de la région des yeux, du nez et de la bouche qui permet l’identification de l’expression faciale ». Le bébé étant un champion de l’adaptation, il peut aussi capter d’autres informations chez une personne masquée : expression des yeux et sourcils, inflexions de la voix. L’apprentissage de sa langue maternelle débute entre six et douze mois. Le bébé synchronise les sons avec les mouvements de la bouche. Les parents doivent donc absolument parler à leur enfant sans masque.

Alexie Valois