«Restaurer un château, c’est comme exploiter une ferme. C’est s’investir pleinement dans une entreprise. L’agriculteur valorise la terre et nous un monument », avance Anne-Héloïse Pernin, qui a racheté avec son mari, Nicolas, le château de Braux-Sainte-Cohière, (Marne) en 2014. Abandonnée depuis quinze ans, la seigneurie militaire des XVIe et XVIIe siècles était en péril. Passionnés de vieilles pierres, ces parents de neuf enfants déploient beaucoup d’énergie pour faire renaître ce patrimoine rural.

Mission Bern

Dès l’été 2015, ils ouvrent l’édifice au public et proposent chaque année de nouvelles animations. Les visiteurs accèdent au logis des Officiers ainsi qu’au parc. Ils découvrent notamment l’escalier d’honneur classé et la chapelle du XVIIe siècle, fragilisée. Des jeux traditionnels de stratégie et d’adresse en bois, disposés dans les dépendances, agrémentent la visite. Les plus jeunes revêtent cape de chevalier ou robe de princesse pour une chasse au trésor. Deux mille personnes défilent chaque été à Braux, village de 95 habitants.

L’ampleur des travaux n’affole pas les châtelains. « Restaurer cette bâtisse constitue une super aventure. C’est le projet d’une vie. Nous faisons de très belles rencontres », observe cette femme qui aime bricoler et met toute sa tribu à contribution. Les Pernin peuvent aussi compter sur le soutien de l’association des amis du château de Braux-Sainte-Cohière, forte d’une centaine de membres très investis. Celle-ci organise chaque été des chantiers. Depuis 2014, une centaine de jeunes bénévoles de France et de l’étranger sont ainsi venus prêter main-forte.

« Nous cherchons aussi des mécènes », poursuit Anne-Héloïse, qui bénéficie déjà de l’aide d’entreprises locales. Et quelle fierté que leur projet de restauration ait été retenu par la mission Stéphane-Bern en 2019. Le couple envisage d’engager une nouvelle tranche de travaux pour plus d’un million d’euros. « Nous avons ouvert une convention de mécénat avec la fondation VMF, c’est un bel outil », se réjouit celle dont le mari travaille dans la gestion de patrimoine au Luxembourg.

C. Yverneau

Ouvert tous les jours de juillet, août et les week-ends de septembre. Toute l’année sur rendez-vous pour les groupes. Adulte : 7 €, 5 à 18 ans : 5 €. www.chateaudebraux.com