Deux modèles HD coiffent la série T7
/
  • . Deux modèles de 270 et 300 ch de puissance nominale viennent s'insérer entre les séries T7 et T8.

  • . Leur empattement est de 395 mm de plus que sur les T7 à empattement long...

  • . Les deux modèles sont motorisés par un bloc maison NEF de 6,7 litres de cylindrée. Conforme à la norme Tier 4 final, le NEF réalise le traitement des gaz d'échappement sans filtre à particules, ni vanne EGR mais avec la combinaison d'un catalyseur SCR et d'un catalyseur d'oxydation DOC.

  • . Une valve montée sur l'échappement permet de porter les gaz à bonne température avant leur entrée dans la zone de traitement.

  • . Les T7 embarquent aussi un volet sur l'échappement, commandé à partir d'une pédale en cabine.

  • . Les T7 sont équipés de la transmission à variation continue AutoCommand. L'ergonomie est la même que sur les autres T7.

  • . L'inverseur a évolué pour intégrer une fonction neutre plus ergonomique que l'ancien bouton.

  • . Les T7 HD intègrent désormais un éclairage 360° à LED.

  • . Sur le terminal, le programme d'enregistrement des séquences de bout de champ a été entièrement revu. C'est désormais une solution simple et conviviale.

  • . Il est maintenant possible de modifier les séquences enregistrées.

  • . Des capteurs montés sur les roues permettent de vérifier la pression depuis la cabine. Il est possible de contrôler simultanément jusqu'à 16 pneumatiques, c'est-à-dire un jumelage sur le tracteur et les pneus de la remorque ou de l'outil.

  • . Le terminal est conforme à la norme Isobus de classe 3, c'est-à-dire qu'il permet à l'outil de prendre le contrôle du tracteur. Ainsi, une presse peut commander la vitesse d'avancement du tracteur.

Deux modèles de 270 et 300 ch de puissance nominale viennent s'insérer entre les séries T7 et T8. Ils sont équipés de la variation continue AutoCommand en standard.