Joskin Scariflex EB 600 R55
/
  • 1. La Scariflex de Joskin n'est pas agressive et convient aux prairies sans problème d'humidité. Certains détails techniques restent à améliorer.

  • 2. Lame. La sécurité des rabots est assurée par une double lame à l'avant et une lame individuelle à l'arrière.

  • 3. Levier. Amovible, il est utilisé pour régler l'agressivité des trois rangées de herses peigne.

  • 4. Remisage. La Scariflex se replie au moyen de deux vérins. Une fois dételée, elle repose sur les roues, les rabots et les béquilles arrière.

  • 5. Equilibre. Avec les dents réglées en position assez agressive, les béquilles ne touchent plus terre. Cette situation risque de déformer les dents et compromettre l'équilibre de la machine remisée.

  • 6. Douceur. La herse Joskin nivelle bouses et taupinières, et gratte en douceur en ne scarifiant que légèrement l'herbage.

  • 7. Douceur. La herse Joskin nivelle bouses et taupinières, et gratte en douceur en ne scarifiant que légèrement l'herbage

  • 8. Fragile. Les roues ballons sont plus esthétiques et modernes que les modèles en acier mais elles risquent la crevaison.

Le constructeur wallon Joskin propose la Scariflex, une gamme de herses de prairie qui représente l'offre de haut de gamme. Elle se décline de 2,40 à 9,6 mètres. Nous avons testé la version de 6 mètres.

Sébastien Chopin, Henri étignard, Corinne Le Gall et Nicolas Levillain