Yohann et Sébastien Robert, installés en production laitière dans le Doubs, alimentent leur troupeau en fourrage vert avec une autochargeuse Jeulin T 300 équipée d'une faucheuse. « Trois opérations sont réalisées avec une seule machine, sans descendre du tracteur. » Ce matériel, utilisé de la mi-avril à la mi-novembre, permet d'éviter le pâturage tournant, qui ne donnait pas pleinement satisfaction.

La machine ne tasse pas trop le sol (double essieu) et peut être menée avec un tracteur de 70 ch. La liaison s'effectue via un arbre à cardans à double joint homocinétique. En cabine, le chauffeur pilote les fonctions hydrauliques à l'aide de quatre joysticks regroupés sur un boîtier. Un seul regret : « Que la largeur de coupe ne soit pas plus grande. »

Henri Etignard