Weidemann eHoftrac 1160 à l’essai : le diaporama
/
  • Nous avons pris les commandes du valet de ferme 100 % électrique de chez Weidemann. Au premier coup d’œil, rien ne le différencie de son homologue à moteur thermique.

  • Avec une largeur de 1 m, l’eHoftrac se révèle maniable, les déplacements dans les lieus exigus sont relativement simples. Le silence lors des travaux est également un gros plus. Il réduit le stress pour les animaux.

  • Le marchepied est à 48 cm du sol et le plancher à 75 cm. L’accès se fait uniquement par le côté gauche. Il est facilité par plusieurs poignées et le marchepied. Cependant, le passage de la jambe droite derrière la colonne de direction est trop étroit.

  • Ce valet de ferme reçoit un empattement de 1,46 m pour une largeur de 1 m. Le rayon de braquage est de 2,10, faisant de ce valet un outil stable et maniable.

  • Pour rentrer dans les lieux à faible hauteur, le toit peut être basculé en arrière. La manipulation dure moins de 3 minutes. Elle est assistée par deux vérins à gaz.

  • Des accumulateurs d’un poids de 400 kg prennent position en lieu et place du moteur thermique. Ils alimentent un moteur électrique de 6,5 kW (9ch) pour l’avancement et un second de 9 kW (12ch) pour la pompe hydraulique. L’autonomie est variable selon la nature des travaux.

  • Lorsque l’on tourne la clé de contact, rien ne se passe. Il faut attendre quelques secondes avant de pouvoir avancer ou manipuler le bras. Un claquement retentit, il correspond à un contacteur électrique qui nous informe que la machine est opérationnelle.

  • Le niveau de charge est affiché par des carrés de couleurs. Le rouge annonce qu’il faut bientôt le recharger. Sur le tableau de bord, on retrouve également le frein de parking électrique et les commande pour les phares.

  • La colonne de direction est réglable en inclinaison grâce à une manette située sous le volant. On retrouve à droite la pédale d’accélérateur. Elle fonctionne comme sur un modèle thermique : plus on appuie et plus on avance rapidement.

  • Le siège mécanique est également réglable.

  • Le joystick placé à droite regroupe l’inverseur en haut, et les 3e et 4e fonctions. Il est précis et proportionnel. Plus on tire le manche et plus la vitesse de montée est rapide. La manette juste derrière active le verrouillage de l’outil oula fonction débit continu. Cette manette gêne la manipulation du joystick.

  • Le verrouillage des outils sur notre modèle est électrohydraulique.

  • Pour la 3e fonction, les branchements sont répartis derrière le tablier. Ils sont positionnés à l’horizontale.

  • Les flexibles hydrauliques sont tous protégés par une gaine.

  • En statique, le 1160 électrique est capable de lever deux sacs d’engrais de 600 kg chacun. Cette charge limite fortement les déplacements.

  • L’eHoftrac offre une hauteur de levage de 2,86 m au point de pivot. Le parallélogramme est mécanique.

  • Pour le travail de nuit, le 1160 est équipé de deux feux de travail à l’avant et un à l’arrière.

  • Le chargement s’effectue à l’aide d’une station spécifique fournie par Weidemann. Le temps de charge de la batterie est de 6 à 8 heures.