Les capacités de stockage du grain en France ont diminué d'environ 3 millions de tonnes (Mt) au cours des dix dernières années et une baisse de 1 à 1,5 Mt est prévue dans les années à venir, constate Florent Varin, responsable technique du service en charge de la sécurité, de l'environnement et des risques industriels à Coop de France métiers du grain.

« Cela s'explique en partie par des mises en conformité réglementaires et aussi des problèmes liés à la maîtrise de l'urbanisation », explique-t-il.

Le plan silos, proposé par l'ensemble de la profession, comporte des propositions liées à notamment à l'allègement des procédures administratives et au financement.

Créer de nouvelles capacités de stockage est « un des axes qui permettra de réguler les marchés », rappelle Florent Varin.

Alexis Dufumier et Marine Gramat

Lire également :