Hubert Charpentier pratique depuis douze ans le semis direct sous couverture végétale. Au début, il travaillait avec des couverts annuels sur une rotation de quatre ans. Depuis 2011, il passe son exploitation en couverture vive avec de la luzerne, l'idée étant « de conserver cette luzerne le plus longtemps possible dans la rotation en la conservant vivante ». Il estime que ce système « apporte une centaine d'unités...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
63%

Vous avez parcouru 63% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !