Lancé depuis 2014, le projet des retenues d’eau du sud des Deux-Sèvres est remis en question sous la pression d’associations, malgré l’obtention d’un arrêté préfectoral. Certains exploitants, à la suite de l’aval politique, s’étaient pourtant engagés dans des transitions lourdes. La réunion de concertation du 19 novembre prochain devra aboutir à un accord pour débloquer un financement régional essentiel au projet.

Ivan Logvenoff