Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Väderstad propose désormais son dispositif de comptage des graine SeedEye sur les Spirit 600-900 S et Rapid A 600-800 C/J. Ce système équipe les Rapid A 400-800 S depuis quelques années. Ce dispositif peut offrir à la fois un contrôle antibouchage et le comptage des graines. Le contrôle antibouchage, déjà proposé sur les modèles Spirit 600-900S et Rapid A 600-800C/J, est maintenant complété par le comptage des graines. Le SeedEye ajuste automatiquement la densité de semences, de sorte qu’il n’est pas nécessaire de procéder à un calibrage. Il se concentre sur le nombre de graines semées par mètre carré au lieu de compter le poids de mille grains (PMG) par hectare. À cet effet, des capteurs enregistrent le nombre de graines passant dans chaque tube de descente.

  • Quatre nouveaux modèles de 6 à 12 mètres viennent compléter la série Optimer XL de Kuhn. Ce déchaumeur est équipé de disques de 620 mm de diamètre. Il bénéficie d’un dégagement sous bâti de 70 cm afin de travailler en présence de résidus importants. Les Optimer XL 6000 et 7500 avec 6 et 7,2 mètres de largeur de travail s’adaptent aux tracteurs de 250 à 450 ch. Basés sur une structure en 3 parties, ils peuvent travailler sur terrains plats et homogènes avec une version sans roues de jauge et des extensions rigides ou sur les sols vallonnés avec l’option roues de jauge alliée au dispositif de suivi de sol Steady Control. L’essieu central assure la stabilité au travail et la maniabilité en fourrière. Les Optimer XL 6000 et 7500 peuvent être équipés d’un semoir SH pour combiner déchaumage et semis de couverts végétaux en un seul passage. Les Optimer XL 9000 et 12000 de 9 et 12 mètres de largeur de travail sont dotés de série de l’innovation Steady Control de contrôle de la profondeur. Contrairement au suivi de sol assuré exclusivement par des boules d’azote, le Steady Control s’opère par un cheminement de l’huile entre le tracteur et les vérins d’extension sans variation de pression L’Optimer XL 9000 s’adresse à des tracteurs de 350 à 550 ch tandis que le modèle de 12 mètres nécessite 480 ch au minimum.

  • Pöttinger refond son offre d’andaineurs avec quatre nouveaux modèles. Les andaineurs monorotors Top 422 A et Top 462 A sont disponibles avec des largeurs de travail de 4,20 et 4,60 m. L’andaineur double Top 632 A offre une largeur de travail entre 3,40 et 6,30 m pour la formation d’un andain et de 6,80 m pour deux andains. Le modèle Top 692 A offre, quant à lui, une largeur de travail entre 3,70 et 6,90 m pour un andain et de 7,40 m pour deux andains. Les deux modèles monorotors sont conçus pour être utilisés sur des petits tracteurs. Ils peuvent être attelés à la barre à trous ou une barre oscillante grâce à leur timon monté sur parallélogramme. La mise en position transport se commande hydrauliquement depuis le siège du tracteur. Des vérins hydrauliques sur l’essieu et sur le timon assurent un dégagement au sol de 50 cm. Les andaineurs Top 632 A et Top 692 A bénéficient d’un nouveau châssis robuste et mobile. Ils sont équipés en série d’un essieu balancier. Pour le rotor situé à l’arrière, la suspension cardanique et le grand dégagement de l’articulation du châssis permettent une adaptation tridimensionnelle au sol. L’articulation se fait directement derrière le renvoi d’angle. Le timon est renforcé d’une plaque de support qui confère une stabilité plus importante dans les pentes et dans les courbes. Lors du recroisement d’andains ou sur les fourrières, les rotors sont relevés hydrauliquement. Enfin, le réglage de la largeur de travail est hydraulique.

  • Precision Lift & Load. Derrière ce nom, Valtra dévoile un système pour ses chargeurs frontaux qui n’a pas grand-chose à envier aux derniers modèles de chargeurs télescopiques. En effet, ce dispositif intègre plusieurs fonctions, dont un système de pesée. Il est capable de déterminer le poids transporté par le chargeur. Il est ainsi possible de savoir le poids de la balle placée dans la mélangeuse, ou celui d’un godet à grain, versé dans une remorque. L’ensemble de ces données peut ensuite être exporté sous un format Excel. Avec la seconde fonction, il est possible de paramétrer une hauteur et un angle maximal et minimal pour les différents éléments du chargeur. Au travail, celui-ci s’arrête aux valeurs enregistrées. L’intérêt se présente lors d’un chantier de chargement. Le godet peut ainsi reprendre une position très rapidement. Ces valeurs peuvent également servir comme limite de sécurité. Valtra propose aussi une solution rapide pour le secouage du godet, à l’aide d’un bouton directement sur le joystick de pilotage. L’ensemble des paramètres et informations relatives à ce système sont réglés ou affichés sur le SmartTouch, le terminal tactile du tracteur. Il n’est donc pas nécessaire d’ajouter un écran supplémentaire. Depuis le terminal, il est également possible d’enregistrer ses réglages sous forme de profil. Le chauffeur pourra ainsi les retrouver facilement. Ce dispositif pourra équiper en option, les Valtra G5, N5 et T5 munis de l’accoudoir SmartTouch à partir de cet automne. À terme, il sera proposé en rééquipement sur les tracteurs SmartTouch de cinquième génération.