Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • En marge d’Agritechnica, Amazone présente la possibilité de travailler avec deux épandeurs d’engrais : le premier monté à l’arrière, le second installé sur le relevage avant. Cette configuration en tandem était demandée par les agriculteurs qui souhaitent réaliser deux apports d’engrais en un seul passage. Avec cette option, pour laquelle aucune date de commercialisation n’a été annoncée, Amazone est capable de proposer un réglage spécifique pour l’engrais épandu à l’avant et un autre pour celui de l’arrière. Techniquement, l’épandeur avant fonctionne en miroir avec les disques qui projettent l’engrais frontalement. Tous les réglages doivent donc se raisonner à l’envers. Mais afin de soulager le chauffeur, Amazone a développé un logiciel spécifique qui gère toutes les fonctions de l’épandeur avant et les inverse automatiquement. Cette interface transpose aussi les options telles que Switch Point qui ajuste les points d’ouverture et de fermeture des trappes en fonction des engrais et de la largeur de travail.

  • Le constructeur finlandais Avant a levé le voile sur son nouveau valet de ferme 100 % électrique lors d’Agritechnica 2017. Cet e6 complète la gamme et n’émet aucune émission ni presque aucun bruit, tout comme le e5. C’est d’abord l’équipement électrique qui différencie les deux modèles. L’e6 reçoit une batterie lithium ion, plus puissante, alors que l’e5 est équipé d’une batterie classique. Elle se recharge aussi beaucoup plus vite, en environ 1 heure, et doit assurer une plus longue autonomie journalière. Cet e6 s’en trouve allégé et présente un poids de 1 400 kg. Ensuite, les deux engins montrent la même capacité de levage, c’est-à-dire 900 kg. Leur hauteur de levage est aussi la même, à 2,8 m. Leur vitesse atteint enfin 10 km/h. L’hydraulique de travail atteint un débit maximal de 30 l/min.

  • Le constructeur suédois Gothia présente une machine polyvalente, un semoir pouvant aussi biner et implanter un fertilisant ou une autre culture plus tard dans la saison sur la même parcelle. Le Caméléon dispose d’éléments semeurs en T inversé afin d’implanter la graine non pas en ligne droite mais sur un S, pour obtenir un meilleur écartement. Les éléments sont montés sur un parallélogramme afin de rester parallèles au sol lors du réglage de la profondeur de 0 à 7 cm. Ce dernier s’effectue en faisant pivoter le châssis. Celui-ci est mouvant et son déplacement est possible grâce à une caméra qui permet de suivre les rangs lors des différents passages postsemis.

  • Alpego continue d’élargir sa gamme de semoirs pneumatiques avec l’arrivée de très petites largeurs. La gamme Jet-M accueillera trois semoirs pour des largeurs de 2,50, 3 et 3,50 mètres. L’objectif est de proposer une solution pneumatique pour des largeurs dans lesquelles les semoirs mécaniques sont les seuls présents. Deux têtes de répartition (une de chaque côté) sont reliées à la trémie de 1 000 l par une distribution électrique. En plus de la turbine principale, chaque tête de répartition contient une turbine qui améliore la précision de la répartition. Ce dispositif est particulièrement adapté aux utilisations en pente. Lorsqu’il est combiné avec une herse rotative RK, le réglage de la profondeur de la herse n’a pas d’influence sur la profondeur de semis grâce à un parallélogramme, ce qui n’est pas le cas avec une herse légère. Comme le Jet-X, ce semoir est équipé du jalonnage automatique électrique. Le semoir nécessitera des puissances allant de 90 à 170 ch, selon Alpego.