Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Kuhn présente encore une nouvelle version de son semoir monograine traîné. Il s’agit du Maxima 3 TRR, un semoir à 8 rangs avec des écartements de 70-75 cm qui a la particularité d’être repliable pour atteindre une largeur de 3 m au transport. Équipé du nouvel élément semeur éponyme, ce semoir peut, selon le constructeur, semer à 10 km/h avec un tracteur de 100 ch. Cet élément, dont l’angle est plus aisé à régler que son prédécesseur, possède un point de pivot avancé et le nouveau système de fermeture de rangs Kuhn V-max. L’ensemble procure un meilleur contact terre-graine. Une trémie de 1 500 litres permet d’implanter un fertilisant au moment du semis. L’impact sur le sol est minimisé et le suivi du sol amélioré par les roues porteuses, au nombre de 4. Les deux roues porteuses centrales servent aussi à l’entraînement mécanique des éléments semeurs et de fertilisation. Du côté du transport, ce semoir ravira les amateurs de remplissage à la ferme car il est homologué sur route toutes trémies remplies. Le constructeur annonce une bonne stabilité dans les fourrières comme sur la route grâce à son système Stabidrive. Celui-ci assure aussi un suivi des lignes de semis même en dévers.

  • Schuitemaker continue d’approfondir les mesures effectuées en dynamique. Le constructeur place désormais jusqu’à 10 capteurs dont un appelé NIR sur ses outils. Toutes les trois secondes, ils mesurent poids, position et qualité. Pour ce dernier paramètre, ce sont l’humidité et les protéines qui sont estimées. Pour arriver à ce résultat, Schuitemaker s’est associé au spécialiste italien de cette électronique embarquée appelé Dinamica Generale. C’est lors du salon Agritechnica en novembre 2017 que ces constructeurs partenaires ont dévoilé leur dernière version. Dans le détail, grâce à la technologie infrarouge, la teneur en matière sèche du produit chargé est mesurée. Le traçage des données est aussi effectué et ces dernières sont centralisées. Il est alors possible de connaître les caractéristiques de chaque chargement, voire d’obtenir une carte de rendement. La nouveauté de l’hiver 2017-2018 sur ce capteur NIR est qu’il peut aussi relever la matière grasse brute, les cendres et fibres (NDF, ADF).

  • Le constructeur suédois Gothia présentait une machine polyvalente, un semoir pouvant aussi biner et implanter un fertilisant ou une autre culture plus tard dans la saison sur la même parcelle. Le Caméléon dispose d’éléments semeurs en T inversé afin d’implanter la graine non pas en ligne droite mais sur un S, pour obtenir un meilleur écartement. Les éléments sont montés sur un parallélogramme afin de rester parallèles au sol lors du réglage de la profondeur de 0 à 7 cm. Ce dernier s’effectue en faisant pivoter le châssis. Celui-ci est mouvant et son déplacement est possible grâce à une caméra qui permet de suivre les rangs lors des différents passages postsemis.

  • Schäffer a mis en lumière à Agritechnica le modèle 9640 T, successeur du 9630 T. Ce chargeur articulé de 136 ch à la norme antipollution Tier 4 final montre une capacité de charge de 4,2 tonnes et lève à 5,4 mètres. Capable d’atteindre 40 km/h, la machine est équipée de la transmission SDCT, pour « Schäffer Dual Clutch Transmission », d’un mode de conduite Eco et d’une nouvelle cabine « SCV-Plus ». Cette nouvelle génération est motorisée par un bloc Deutz à 4 cylindres. La norme antipollution Tier 4 F est respectée sans filtre à particule diesel, mais avec un filtre SCR qui demande l’utilisation d’AdBlue. Dans sa version atteignant 40 km/h, la chargeuse 9640 T est fournie avec la transmission SDCT. C’est une boîte de vitesses à double embrayage, brevetée par Schäffer, avec changement de vitesses sous charge. Elle est régulée électroniquement. Les performances de la machine semblent plutôt taillées pour les grosses fermes, les ETA et la méthanisation. Le système hydraulique comporte pour son fonctionnement un capteur de charge. La pompe délivre de série un débit de 145 l/min. Les pneus de 24 pouces et le ventilateur réversible à entraînement hydraulique sont également proposés de série. La cabine SCV-Plus est une autre spécificité. SCV signifie « Silence, Comfort, View » – c’est-à-dire « silence, confort, vision ». La version Plus de la cabine offre des améliorations avec des fonctions supplémentaires. La surface vitrée doit assurer au conducteur une vision panoramique. La serrure de contact, ainsi que le réglage du chauffage, et en option de la climatisation, sont situés sur une console, juste à côté de la manette. L’aération est aussi modifiée. Les vitres latérales ouvrables pourront permettre un renouvellement de l’air ambiant.