Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Agrifac présente sa nouvelle mouture du pulvérisateur automoteur Condor. Le Condor Endurance 2 est conçu sur les mêmes bases que son prédécesseur avec une capacité de cuve de 8 000 litres et des rampes de 24 à 55 mètres. Il repose sur le châssis Stabilo Plus qui garantit la stabilité de la machine, y compris dans les pentes prononcées. Parmi les évolutions, le Condor Endurance 2 bénéficie du nouveau dispositif EcoTronicPlus 2. Ce système intègre un accoudoir multifonction ainsi qu’un joystick entièrement repensés. Un écran unique se charge du pilotage de la machine, du guidage, de la navigation routière et de la planification du parcours. Du côté des organes, le système de pulvérisation et la pompe GreenFlow Plus avec régulateur de pression deviennent plus compacts afin de minimiser la quantité de bouillie résiduelle. Les vannes ont des commandes Can ainsi qu’un débitmètre et le circuit est alimenté par une pompe centrifuge à plusieurs étages. Le Condor Endurance 2 est également équipé d’un circuit de remplissage distinct avec sa propre pompe centrifuge et une station de mélange à l’avant.

  • Pour la campagne de 2018, Ropa étoffe son catalogue avec l’arrivée des transbordeurs traînés RRW 400 et RRW 500 de l’allemand Bergmann. Ces remorques à deux ou trois essieux, distribués exclusivement en France par le réseau Ropa, seront une alternative aux solutions automotrices adaptées à l’atelier. Les transbordeurs Bergmann sont équipés d’un bras de déchargement de deux mètres de largeur. Leur fond mouvant à chaîne et à barrettes est issu de l’intégrale Tiger 6 de Ropa. Le système de vidange latéral permet de réaliser des silos de largeur et hauteur régulières qui facilitent le bâchage. De série, les RRW intègrent des suspensions hydrauliques. Leurs essieux suiveurs et directeurs, hydrauliques ou électriques, peuvent recevoir des pneumatiques en 800/45 R 30.5. Une fonction « marche en crabe » est disponible, comme sur les intégrales. À l’intersaison, le châssis à deux essieux du RRW peut être valorisé avec un épandeur à caisse large de 19 m³.

  • Case IH complète la série Optum par le bas avec un modèle de 250 ch, en plus des versions de 270 et 300 ch. Construit à Saint-Valentin (Autriche), il délivre 250 ch de puissance nominale pour 273 ch de puissance au maximum. Le moteur FTP de 6,7 litres est conforme à la norme Tier 4 final et intègre le dispositif de traitement des gaz d’échappement Hi-eSCR. Case IH propose aussi un système de gestion du ralenti qui réduit le régime du moteur de 850 à 650 tr/min lorsque le tracteur est immobilisé plus de deux minutes. L’empattement de 2,99 m est le même que sur les deux plus gros modèles. Comme ses grands frères, l’Optum 250 dispose de la transmission à variation continue CVX. Case IH annonce une capacité de relevage de 10 305 kg sur toute la course. Le circuit hydraulique est alimenté par une pompe délivrant 165 l/min.

  • Le constructeur italien revisite son pulvérisateur traîné Campo en lui faisant bénéficier de son nouveau modèle de rampe ALA 900 disponible en 27, 28, 30, 33 et 36 mètres en circulation semi-continue. Celle-ci, est désormais fabriquée dans un nouveau matériau, l’acier Domex 700, plus solide. Une protection en aluminium vient également la solidifier. La rampe, en plus de recevoir de nouveaux supports de transport, a également bénéficié d’un procédé de peinture revu pour avoir une résistance à la corrosion supérieure. Mais le changement le plus important pour le Campo est l’arrivée de la suspension de cette rampe, sur parallélogramme.