Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • En plus des pneus VX Tractor, Bridgestone dévoile trois niveaux de services. Le premier est la tendance du moment, à savoir le télégonflage. Pour ce faire, Bridgestone a choisi Agriwin, dont le système est développé et commercialisé par Sodijantes. Le matériel embarqué doit permettre de réguler et d’adapter la pression des pneus en fonction de l’utilisation, depuis la cabine, en roulant. Outre la faisabilité technique, ce partenariat doit aussi garantir une tarification avantageuse avec les pneus Bridgestone.

  • Kubota voit grand avec le distributeur d’engrais DSXL-W Geospread. Dévoilé lors du salon Innov-Agri à Outarville, au début de septembre, il est le digne héritier du DSXW Geospread. Le principal changement concerne la capacité d’épandage qui est augmentée de 325 à 500 kg/min. L’élévation de débit est aussi recherchée pour l’utilisation de bouchons organiques. Les ouvertures de trappes sont ainsi plus grandes. Le reste de l’appareil est identique au DSXW. La largeur de travail va de 9 à 54 mètres. La capacité de la trémie atteint 3 900 litres à l’aide de trois rehausses. L’option d’une bâche électrique est proposée avec contrôle depuis le terminal. L’épandeur est par ailleurs équipé d’Isobus.

  • Les boîtiers connectés fleurissent décidément un peu partout. Après Karnott, Keyfield, Fliegl ou encore Kemtag, c’est 365 FarmNet, qui lance son ActiveBox. Ce dernier se propose de faire du tracking, c’est-à-dire de suivre le matériel de la ferme, d’en enregistrer l’activité en heures et en surfaces. Il communique alors les données par Bluetooth sur un smartphone. C’est d’ailleurs le téléphone qui fait office de point GPS. Le boîtier coûte 120 euros et l’abonnement est de 8,30 euros par mois pour une exploitation de 100 ha. L’équipement comporte une batterie devant être opérationnelle durant environ cinq ans. Enfin, le boîtier jaune se fixe sur la machine à suivre en se vissant.

  • Après plusieurs séries très haut de gamme, Horsch propose maintenant un modèle plus basique, le Leeb AX. Ce pulvérisateur traîné se caractérise par un équipement plus simple que ses grands frères tout en conservant la technologie de contrôle de la hauteur de la rampe par ultra-sons. La cuve en polyéthylène offre une capacité de 3 800 litres tandis que la cuve de rinçage, également en polyéthylène, affiche une capacité de 400 litres. L’essieu possède une capacité de 8 tonnes. Télescopique, il permet de faire varier la voie de 1,50 à 2,25 mètres. La pulvérisation est animée par une pompe à pistons-membranes délivrant au choix 270 l/min ou 400 l/min. Le tableau de commande est simple avec deux vannes multivoies apparentes. Elles commandent respectivement l’aspiration et le refoulement. La rampe à deux bras est disponible pour des largeurs de 18 à 30 mètres. De série, les buses sont espacées de 50 cm et les porte-buses de type simple, triple ou quintuple. Enfin, l’AX peut recevoir une flèche suiveuse en option et il est piloté par Isobus.