Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Les outils aux couleurs jaune et bleu se font de plus en plus nombreux sur les stands New Holland. Sur Innov-Agri, c’est au tour des charrues portées de faire leur entrée en scène. Les ex-Kongskilde seront toujours construites en Suède. Les modèles sont répartis en trois grandes familles : PM, PH et PX. Ces trois familles sont également disponibles en version « largeur variable hydraulique » : PMV, PHV et PXV. Les modèles PM 3 à 5 corps et PH 4 à 6 corps ont été annoncés il y a quelques mois. Les PX, dernières en date, disposeront de 4, 5 ou 6 corps en version classique et 5, 6 ou 7 corps en version hors raie « OL » pour les tracteurs jumelés ou à chenilles. Ces derniers sont répartis sur un châssis avec une poutre principale en 220 x 120 mm. La fusée de 180 mm de diamètre est équipée de roulements à aiguilles pour plus de résistance au moment du retournement. Avec de tels attributs, ces charrues sont dimensionnées pour des engins allant jusqu’à 300 ch et même 360 ch en version hors raie. Les charrues PX pourront travailler en 5 positions : 14, 16, 18, 20 et 22 pouces. Deux types de sécurité peuvent équiper la machine : un boulon de cisaillement classique qui se déclenche à 4 000 kg pour un débattement de 405 mm ou un système non-stop hydraulique avec un réglage indépendant à chaque corps. Celui-ci est réglable de 950 à 1 500 kg et autorise un dégagement de 540 mm. Sur les parcelles difficiles, un vérin de diamètre supérieur plus résistant est disponible en option. Des versoirs hélicoïdaux, cylindriques, à claire-voie et en composants synthétiques sont disponibles pour s’adapter à différentes conditions d’utilisation. Des versoirs adaptés aux pneumatiques d’une largeur maximale de 710 mm sont également au catalogue. Les pointes des socs réversibles sont conçues avec un angle d’attaque très faible qui, d’après le constructeur, limite l’effort de traction nécessaire.

  • Lors d’Innov Agri, Massey Ferguson a dévoilé son chargeur télescopique TH 8043. Il complète la gamme par le haut avec une capacité de chargement maximale de 4,3 tonnes et une hauteur de levage maximale de 7,5 mètres. Le plus gros modèle de la marque était jusqu’ici le TH 7038 avec 7 mètres de hauteur de chargement et 3,8 t de capacité de levage. Le TH 8043 est motorisé par un 4-cylindres de 130 ch. Celui-ci est couplé à une transmission hydrostatique avec deux vitesses mécaniques et deux vitesses hydrauliques. Cette machine, toujours construite en partenariat avec Bobcat, intègre un nouveau dispositif de suspension de flèche. Son activation est gérée en fonction de la vitesse d’avancement de la machine. Parmi les outils, Massey Ferguson propose un godet de 3 500 litres, et la possibilité de monter un tablier pour godet JCB d’usine. Le débit hydraulique atteint 190 l/min avec une pompe load-sensing. Avec ce nouveau modèle, l’offre de chargeurs télescopiques du constructeur est portée à 6 modèles.

  • Cosnet présentait au Space un système innovant pour automatiser l’ouverture et la fermeture des cornadis. L’objectif est de faciliter et sécuriser le travail de l’éleveur en centralisant la manipulation. Appelé Cabon, du nom de l’agriculteur breton qui l’a conçu, ce système se gère depuis un boîtier avec écran. Il peut gérer jusqu’à 4 rotateurs, et un rotateur peut manipuler jusqu’à 35 places. Pour un fonctionnement sans accroc, l’alignement doit être parfait. La pose se fait donc idéalement au cordeau laser. Le système et le boîtier sont alimentés sur du 220 V. Une poignée manuelle doit être prévue en cas de coupure de ligne électrique ou pneumatique. En effet, le système peut être pneumatique sur demande. La temporisation de l’ouverture ou de la fermeture est possible. Une communication wifi ou Bluetooth est prévue dans un développement futur. Le système coûte entre 3 500 et 4 500 € en fonction des options et sans compter le coût de la pose. Tous les cornadis Cosnet peuvent en être équipés.

  • Le constructeur suédois présente une nouvelle génération de son semoir pneumatique Spirit C avec trois modèles de 6, 8 ou 9 mètres. Par rapport à la version précédente, le nouveau modèle embarque un système hydraulique qui fonctionne avec le système de commande sur iPad E-Control. Cette solution permet de régler la pression d’enterrage des éléments semeurs, l’intensité de travail des outils avant ou la pression appliquée sur la herse arrière depuis la cabine. L’E-Control intègre désormais le contrôle de tâches par Isobus. Il est donc en mesure de piloter automatiquement la modulation de dose et la coupure de tronçon par GPS. Enfin, pour éviter les mauvais dosages lorsque le semoir est relevé ou dans le sol en fourrière, le Spirit C est équipé d’une commande de coupure automatique. Ainsi, lorsque le chauffeur manipule son semoir en fourrière, la coupure de tronçon automatique soulève ou abaisse les zones de travail une à une.