Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Depuis le rachat de Mitas, Trelleborg propose le PneuTrac sous sa marque et poursuit son développement. Le PneuTrac combine les avantages d’un pneu radial à ceux d’une chenille. Il est conçu pour réduire la pression au sol, tout en maintenant une performance semblable à celle des pneumatiques à basse pression en pente ou sur terrains meubles et en limitant les temps morts liés au télégonflage. Grâce à la forme en Omega du flanc, le pneu bénéficie d’une grande flexibilité, générant une empreinte très large qui minimise le tassement du sol tout en supportant des charges élevées. Le PneuTrac est pour le moment disponible sur des tracteurs spécialisés.

  • La technologie d’automatisation des réglages des organes de battage IntelliSense arrive en option pour toutes les machines de la gamme New Holland CR. Les moissonneuses-batteuses à rotor intègrent le système qui permet au chauffeur de choisir entre 4 modes de conduite : débit de chantier, qualité du grain, pertes minimales ou mode global. À chaque mode correspond un organe dont le réglage prendra la priorité sur les autres. Cela ne signifie pas que les autres paramètres sont mis de côté. Cet outil améliore grandement le confort de conduite lorsque les parcelles sont hétérogènes et se présente aussi comme une solution face à la pénurie de chauffeurs qualifiés. En effet, un chauffeur inexpérimenté ou entrant dans une nouvelle parcelle n’a qu’à sélectionner son mode de conduite et se contente d’avancer. La moissonneuse-batteuse modifiera elle-même ses réglages et sa vitesse d’avancement pour suivre la consigne. Il suffit de tenir le volant et d’être attentif.

  • Jusqu’à présent disponible en version traînée de 4 à 6 mètres de largeur, la gamme Agromulch d’Agrisem s’étend désormais à 7,5 et 8 mètres. Ces deux versions supplémentaires conservent la technologie de la gamme Agromulch, c’est-à-dire 4 rangées de dents. Cette nouveauté ne concerne cependant que la version de haut de gamme de l’Agromulch, appelée « Gold ».

  • Lemken dévoile une nouvelle combinaison de wagon ravitailleur et de semoir avec le Solitair 12 SW associé à l’Azurit. Un vérin hydraulique assure de série un report de charge au niveau du timon. L’objectif est d’éviter de délester le relevage. Ce nouveau Solitair montre une capacité de 5 800 litres. La turbine à entraînement hydraulique génère un flux d’air constant. Le constructeur l’a configuré avec quatre sorties, deux de chaque côté. L’engrais est donc transporté par quatre tuyaux. Les quatre têtes de répartition sont divisées en deux. Au final, huit rangs, ou plutôt huit doubles rangs avec l’Azurit, reçoivent l’engrais. Les roues du wagon sont jumelées et les doubles rangs passent entre elles. Une commande électrohydraulique de jalonnage peut être intégrée sur demande. Le Solitair 12 SW est équipé en Isobus de série. Avec le terminal CCI 1200, les deux outils peuvent être affichés et commandés depuis le même écran. En fonction de la configuration donnée, le constructeur indique que l’autonomie atteint la journée pour le Solitair 12 SW, ou jusqu’à 60 ha par jour, et une demi-journée de travail avec l’Azurit. Cette nouvelle remorque semoir sera disponible à partir de 2019.