Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Le constructeur anglais McConnel renouvelle sa gamme Robocut. Les deux modèles au design futuriste seront commercialisés après le Sima 2019. Outre leur design novateur, les deux machines radiocommandées de McConnel arrivent avec leurs lots de nouveautés. À commencer par leurs moteurs, développés en collaboration avec Hatz, qui fourniront des puissances de 56 et 75 ch. Ce gain en puissance permet d’utiliser des fléaux de 1,6 et 1,9 mètre. Le Robocut peut désormais affronter des pentes allant jusqu’à 55 degrés. Cette performance n’aurait pas été possible sans un châssis redessiné. Le centre de gravité est désormais plus bas et le poids réparti uniformément de chaque côté confère une stabilité et un contrôle supérieur. La carrosserie enveloppe complètement le bloc moteur, le protégeant ainsi des dommages lors des travaux en environnement difficile et de l’accumulation d’herbe. Les panneaux latéraux s’ouvrent en papillon pour un accès plus simple et rapide au compartiment moteur.

  • Valtra fait évoluer son offre de tracteurs d’élevage avec l’arrivée d’une boîte semi-powershift sur ses deux modèles de cœur de gamme : A 104 et A 114. Ces deux tracteurs sont équipés d’un moteur à 4 cylindres, de 4,4 litres délivrant respectivement 100 et 111 ch. Sur la nouvelle version HiTech 4, les deux modèles seront équipés d’une transmission semi-powershift à 4 rapports sous charge. Les changements entre les quatre gammes sont robotisés, c’est-à-dire qu’il n’est pas nécessaire de débrayer. En cabine, il est possible de monter un monolevier électronique sur l’accoudoir pour contrôler le chargeur frontal. Parmi les options notables, on peut citer l’arrivée d’une suspension de pont avant sur les deux modèles HiTech 4. Semblable à celle des N, cette suspension mécanique est basée sur deux barres de Panhard. Enfin, les deux A semi-powershift peuvent recevoir un relevage et une prise de force avant. Ces tracteurs peuvent également être intégrés au programme de télématique Valtra Connect.

  • Sip, le spécialiste slovène de la fenaison s’attaque au marché français. Il profitera du Sima pour dévoiler un andaineur-retourneur traîné à tapis de 5 mètres de largeur de travail. Cet appareil a été développé avec le spécialiste autrichien Reiter, notamment pour la partie pick-up. Ce dernier possède un diamètre de 330 mm et il est doté d’étoiles rotatives à six doigts courts. Il flotte sur des patins, ce qui met les assiettes en rotation libre. La récolte est ensuite prise en charge par un ameneur rotatif de 420 mm de diamètre. La largeur de l’andain final mesure entre 0,6 et 1,5 m de largeur.

  • La trémie Isobus Inox Agrisem, dévoilée sur le salon Agritechnica, se décline déjà dans une nouvelle version. Il s’agit d’un modèle similaire en tout point, à un détail près : celle-ci est en acier. Comme pour la version en Inox, le volume de 3 200 litres est réparti en deux compartiments. La trémie peut être montée sur tous types d’outils à dents ou disques de la marque. En outre, un lot d’options vient s’ajouter au catalogue. La caméra permet à l’utilisateur d’atteler la machine et l’outil plus facilement tandis que l’éclairage LED lui facilite le travail de nuit dans les meilleures conditions.