Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Le RSC d’Artec conserve les principales caractéristiques de son confrère le RS20, à quelques différences près. Si la cabine reste la même, elle passe devant le moteur de 180 ch pour se retrouver à l’avant de l’appareil. Cette nouvelle conception du châssis a permis à Artec d’ajouter un relevage de 3 tonnes à l’avant de l’appareil. L’utilisateur peut donc utiliser son automoteur pour d’autres travaux que la pulvérisation. On peut ainsi envisager de coupler l’engin avec une tête de récolte, un épandeur à engrais, une castreuse ou encore une écimeuse. Les multiples possibilités vont de pair avec la hauteur sous châssis variable de 1,30 à 1,90 mètre et la voie variable de 2,20 à 2,70 m ou 2,40 à 3,20 m. Pour répondre à diverses configurations, des branchements hydrauliques et Isobus sont disposés sur ce relevage avant pour le pilotage des outils. Enfin, la machine bénéficie des nouveautés disponibles sur les autres produits de la gamme Artec comme le rinçage automatisé et en continu.

  • Gourdon s’associe avec Legras pour fournir des remorques à fond mouvant pour les déchargements sans bennage. Les 62 m³ de la caisse sont déchargés par l’arrière grâce aux barrettes en aluminium placées au fond de la trémie. Ces dernières se déplacent alternativement vers l’avant et l’arrière afin d’entraîner le produit vers la porte. Un front poussant vient racler le fond pour vider complètement la remorque de sa contenance. Le constructeur annonce une vidange en 3 minutes avec une prise de force à 1 000 tr/min. Le type de barrette sera choisi en fonction des produits à transporter. La benne repose sur trois essieux dont l’avant et l’arrière sont suiveurs. Le freinage est pneumatique de série. Le fond mouvant ainsi que le caisson en aluminium sont fournis par le constructeur spécialisé Legras. De son côté, Gourdon se charge du châssis et de la liaison de la remorque avec le tracteur.

  • Avec le Dual Trac SteerCommand, Ag Leader arrive sur la scène de la très haute précision. En cumulant deux antennes, le fournisseur promet une précision iRTK en autoguidage même à une vitesse en dessous de 80 mètres par heure. Un tel système permet également de connaître le sens d’avancement après un arrêt.

  • Ci2T présentait sur son stand au Sima un trieur assez précis pour être utilisé pour les semences bio. Cet outil est un trieur à grilles double aspiration associé à un trieur alvéolaire RP531. Cette association permet à l’ensemble d’être plus efficace et surtout de gagner en précision par rapport à un trieur classique.