Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Le constructeur italien étend sa gamme de chargeurs télescopiques Turbofarmer par le haut avec l’arrivée du 65.9 CS. Ce télescopique se destine plutôt à de grandes exploitations, ou encore à des installations de biogaz. Il possède une capacité de chargement de 6,5 tonnes et une hauteur de levage de 9 m. Ce Turbofarmer est également le plus puissant de sa gamme. Son 4-cylindres de 4,5 l développe 170 ch. Le moteur est couplé à la transmission à variation continue hydrostatique CV Tronic. Ce télescopique se dote d’une correction de dévers, pour corriger des inclinaisons jusqu’à 11°. En cabine, cette machine intègre le nouveau joystick capacitif. Ce dernier est désormais dépourvu de gâchette et fonctionne avec deux capteurs qui détectent la main de l’utilisateur. Dévoilé à Eurotier, le 65.9 CS était pour la première fois exposé en France lors du Sima.

  • Le spécialiste des stations météo ajoute de nouveaux capteurs à son offre et en modifie d’anciens pour accumuler un maximum de données météo sur le secteur de la ferme. Le capteur d’humidité est rendu plus fiable et plus précis pour venir alimenter des modèles météo qui permettent d’obtenir des informations voire des prévisions très précises. Redessiné, ce capteur se démonte rapidement afin d’être renvoyé à Weenat pour les opérations de calibrage. Grâce à cette nouvelle conception, l’entreprise promet un délai de 3 jours pour le calibrage de son capteur. Les sondes tensiométriques ont gagné en solidité. Leur extrémité est désormais rivetée pour plus de résistance. Mais, constatant que la majorité des casses ont lieu lors du retrait des tiges du sol, Weenat a également redessiné sa sonde. Celle-ci est désormais percée sur toute sa longueur. Lors de son retrait, l’agriculteur devra retirer le bouchon du perçage pour y verser de l’eau. Celle-ci humidifiera le sol autour de la perche pour faciliter son retrait. Attention néanmoins à ne pas perdre le bouchon. Enfin, Weenat lance un capteur de gel pour alerter l’agriculteur en présence ou lors de risque de gel. Du côté de son logiciel, l’offre évolue également. Son amélioration permet à l’algorithme Weenat de prendre en compte des modèles, publics ou non. Qu’il s’agisse de bases de données liées à la météo ou aux maladies, ces derniers rendent l’analyse plus exacte grâce aux expertises des institutions qui les mettent à disposition. Pour la météo, Weenat compte 7 partenaires qui lui laissent accéder à sa base de données. L’entreprise compte autant de partenaires pour les maladies et ravageurs. Les croisements de tous ses fichiers 4 fois par jour permettent à Weenat de fournir des prévisions d’une grande précision.

  • Les solutions de guidage John Deere sont très populaires, y compris auprès des voleurs et revendeurs sur le marché noir. Afin de lutter contre ce phénomène en plein essor, John Deere propose désormais un système de verrouillage à code PIN pour protéger les consoles GreenStar et les récepteurs StarFire. Ce dispositif est conçu pour empêcher toute utilisation des composants en cas de vol. Ce code est similaire à ceux que l’on peut trouver sur les smartphones. Le code PIN de la console et du récepteur sont saisis sur le terminal John Deere. Si le chauffeur a oublié son code, il peut continuer à travailler pendant 72 heures, afin de ne pas pénaliser le chantier en cours. Passé ce délai, un code maître doit être généré sur le portail en ligne StellarSupport, auquel l’agriculteur accède avec ses identifiants MyJohnDeere. Ce dispositif de verrouillage concerne les consoles 4240 et 4640 ainsi que le récepteur StarFire 6000.

  • Avec sa série de phares Eco Led, Hella propose des produits d’entrée de gamme bénéficiant tout de même de la qualité d’éclairage des Led. Eco 18 et Eco 26 peuvent remplacer les phares de la gamme halogènes H9 mais produiront un faisceau plus blanc et plus homogène. Hella annonce un prix de 40 € pour l’Eco 18 Led. Toujours dans l’objectif d’apporter des alternatives aux halogènes, le fabricant propose les modules 133 Led et 60 Led ayant l’avantage de ne pas avoir de point chaud. C’est-à-dire que ces phares peuvent fournir un faisceau similaire aux feux de route tout en ayant un éblouissement comparable aux feux de croisement. Plus besoin de passer de l’un à l’autre à chaque fois que vous croisez un véhicule la nuit donc.