Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Le système de régulation automatique de la vitesse en marche avant des moissonneuses-batteuses de la série S de John Deere, appelé HarvestSmart, a été optimisé et intégré au système de réglage interactif de la machine ICA2 (Interactive Combine Adjustment). Dans les situations dans lesquelles le système ICA2 ne peut obtenir l’échantillon de grains requis en raison d’un niveau élevé de menue paille ou de grains cassés, ou en cas de taux de pertes trop importants, il ajuste automatiquement le système HarvestSmart et la vitesse de la moissonneuse-batteuse, comme le ferait un chauffeur expérimenté. John Deere garantit aux utilisateurs des modèles de la série S700 un taux de grains cassés inférieur à 1 % pour la récolte de blé de 2020. Si ce chiffre est dépassé, le client recevra une compensation pour les pertes excessives, équivalente au prix à la tonne du grain perdu. L’autre évolution concerne la correction des vents latéraux afin de maintenir une distribution homogène des résidus. À partir de la campagne de 2020, les machines de la série S700 pourront régler automatiquement leur angle de diffusion. Le nouveau système AutoSwap s’appuie sur la technologie GPS pour détecter le sens de marche de la moissonneuse-batteuse et inverser automatiquement le schéma de dispersion lorsque la machine tourne en bout de champ et repart dans le sens opposé. Enfin, la position du contre-couteau peut être réglée à distance, en fonction de la qualité du broyage.

  • Le Versum, la gamme de tracteurs dévoilée au Sima de 100 à 130 ch à transmission à variation continue de Case IH, avait été rebaptisé CVX Drive à peine trois mois après son lancement pour des raisons non communiquées. Ce nom provisoire est désormais remplacé par Vestrum issu du latin « le vôtre ». « Une nouvelle désignation qui n’affecte pas les caractéristiques techniques du produit et n’affecte pas les livraisons pour l’année 2019 », précise Thierry Panadero, vice-président de Case IH Europe.

  • Après le lancement de la version Premium de l’autochargeuse Gabare de Belair en 2017, voici la version Selection. Cette machine dont les capacités oscillent entre 13 et 20 m³ peut recevoir trois modes de distribution, une porte arrière hydraulique, une porte arrière hydraulique avec tapis à chaînes ou bien des démêleurs et tapis en PVC. Dans le cas de démêleurs, ceux-ci sont à entraînement hydraulique et incorporés dans la porte. Les doigts de peigne de convoyeur et les guides de chaînes, quant à eux, sont conçus en Hardox, ce qui offre une meilleure résistance et longévité. L’entraînement du convoyeur et des démêleurs est assuré par une pompe hydraulique indépendante sur la machine, alors que les autres fonctions sont commandées par l’hydraulique tracteur. Toutes les machines sont équipées d’une porte latérale avec une échelle pour un accès facile à l’intérieur de la caisse. La largeur de coupe de 2,10 mètres assurée par une faucheuse à deux tambours.

  • Le concessionnaire alsacien Niess Agriculture, qui importe APV en France, commercialise désormais les valets de ferme Toyo. L’offre comprend une dizaine de modèles dont six plus spécifiquement destinés à l’élevage. Tous sont motorisés par un bloc Kubota, de 3 ou 4 cylindres selon la taille du valet de ferme. Le 850, modèle le plus puissant avec ses 50 ch, se décline en version télescopique. Sa transmission hydrostatique délivre deux gammes et permet d’atteindre 24 km/h. La hauteur de levage est de 3,22 m avec le bras fixe et 4,43 m avec le bras télescopique. Le débit hydraulique disponible pour les mouvements hydrauliques est de 52 l/min. La plupart des modèles sont disponibles en version à arceau et cabine.