Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Leur design change mais ce n’est pas tout ! Maschio-Gaspardo complète sa gamme de presses à balles rondes avec les Extreme 266 et 286. Ces machines à chambre variable se caractérisent par la possibilité de réaliser un cœur de balle sans pression, comme une presse à chambre fixe. Elles peuvent confectionner des balles dont le diamètre varie de 50 cm à 165 cm pour l’Extreme 266 et 185 cm pour l’Extreme 286. La pression de serrage atteint 210 bars. Les deux Extreme sont dotées d’un double balancier qui permet de gérer la géométrie variable du cœur de balle et le diamètre variable. En maintenant le balancier horizontalement, une préchambre « cœur étoile » sans aucune pression peut être créée. Dans cette configuration, le fourrage est chargé librement dans la chambre jusqu’à atteindre un diamètre de 110 cm. Pour les fourrages très secs comme la paille qui supportent bien un cœur dur, il est possible d’exercer de la pression avec ce premier balancier dès l’entrée de la matière dans la chambre. À l’avant de la presse, le fourrage est ramassé par un pick-up de 2,20 m de largeur. En option, il peut être équipé d’un rouleau tasse-andain amorti. Tous les modèles sont équipés d’une trappe anti-bourrage sous l’ameneur rotatif. Les Extreme 266 et 286 sont déclinées avec quatre ameneurs différents.

  • Le constructeur breton Rolland complète son offre de porte-caissons Ampliroll par le haut avec l’AP 7526. L’engin est conçu pour transporter des caissons dont la longueur peut atteindre 7,50 m. La capacité de chargement de son bras est de 26 tonnes. Le bras Marrel est intégré directement dans le châssis. En cumulant cette configuration avec les essieux tridem à lames de ressorts surbaissés, Rolland est en mesure de diminuer de 150 mm la distance entre le sol et les rouleaux de chargement. Le verrouillage hydraulique est maintenant centré sur le châssis et sécurisé afin de permettre le blocage du caisson lors des phases de transport et de bennage. Les commandes électrohydrauliques proposent 4 à 6 fonctions, selon les configurations. Toutes ces fonctions sont actionnées depuis le châssis de l’Ampliroll ou à partir du boîtier placé en cabine. Elles sont sécurisées afin de prévenir une éventuelle mauvaise manipulation du chauffeur. Du côté de la potence, Rolland propose une solution fixe ou articulée. Les deux sont montées sur le bras Marrel. La potence fixe dispose d’un système de biellette libre qui démultiplie l’effort du bras. De son côté, la potence articulée reprend les mêmes caractéristiques que la solution fixe mais permet de gagner en angle de chargement, de 7 à 10°. Elle est équipée d’un linguet pneumatique qui sécurise la prise du caisson.

  • Claas et le spécialiste du relevage avant Sauter ont développé des bras d’attelage à pivotement automatique. Conçu pour les agriculteurs qui travaillent avec une combinaison de fauche avant-arrière, il limite l’incorporation de terre dans les virages et en pente. Avec ces nouveaux bras d’attelage pivotants, la faucheuse frontale pivote vers l’intérieur dans les virages proportionnellement au braquage des roues du tracteur. Cela évite ainsi le chevauchement du fourrage par la roue du tracteur et l’incorporation de terre. De plus, l’andain avant est moins écrasé. Pour la fauche en pente, le décalage lié à la pente peut être rattrapé en faisant pivoter les bras d’attelage. Ces bras sont insérés dans les supports de bras standards, ce qui permet d’équiper des faucheuses déjà en circulation. La plage de pivotement est de 30 cm au maximum de chaque côté. Pour alimenter le dispositif, une connexion hydraulique à double effet est nécessaire. Pour les trajets sur route, les bras inférieurs pivotants sont sécurisés par un bloc d’arrêt. S’ils ne sont pas utilisés, ils sont pivotés en position haute et verrouillés. Cette solution est disponible sur toutes les faucheuses Claas Disco.