Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Deutz-Fahr complète sa série 6.4 avec le 6145.4, qui vient se positionner entre le 6140 et le 6155.4 dans le catalogue du constructeur allemand. L’idée derrière ce traceur est de proposer un quatre-cylindres avec les capacités d’un six-cylindres. Ce tracteur équipé de la boîte robotisée RCShift est disponible dans deux versions : une version standard ainsi qu’une deuxième version avec « ReadyKit » et chargeur FZ.50 à contrôle électronique monté d’usine et inclus dans l’offre. Le 6145.4 est motorisé par un bloc Deutz TCD de 4,1 litres délivrant une puissance nominale de 144 ch et une puissance maximale de 144 ch. Le système Common rail est équipé de 2 pompes à injection à haute pression lubrifiées par l’huile à moteur. Conforme à la norme antipollution Stage 5, ce moteur intègre l’ensemble complet de solution de traitement des gaz d’échappement avec vanne EGR, catalyseur DOC, filtre à particules passif et catalyseur SCR. Le pont avant entièrement intégré bénéficie d’une suspension avec une course de 120 mm. Son pilotage électronique avec contrôle adaptatif gère automatiquement la suspension et est équipé du contrôle antiplongée et anticabrage. La transmission robotisée RCShift dispose de 5 gammes et 6 rapports powershift pour un total de 54 vitesses en marche avant et 27 en arrière. Le dispositif Stop & Go désengage les embrayages de l’inverseur hydraulique lorsque le chauffeur appuie sur les pédales de frein.

  • Trois modèles de chargeuses Torion Claas sont désormais équipés d’un moteur répondant à la norme antipollution Stage 5. À cette occasion, la Torion 1511 reçoit un moteur à 6 cylindres de 6,8 litres signé Deere, à la place du 4-cylindres sur la Torion 1511 en version Tier 4 final. Ce bloc développe 188 ch. La cylindrée de sa transmission Varipower a été augmentée de 23 % pour atteindre 105 cm³. De son côté, la Torion 1410 développe désormais une puissance de 163 ch tandis que la puissance de la Torion 1177 reste inchangée. Le changement de moteur s’accompagne d’une refonte de la cinématique avec des vérins de pression de grande capacité qui augmentent la puissance d’arrachement de 20 % sur les Torion 1410 et 1511. Les chargeuses embarquent davantage d’automatismes comme la possibilité de programmer les hauteurs de levage et d’abaissement et le retour automatique du godet. Les trois modèles de Torion reçoivent un intérieur de cabine semblable à celui des deux grands modèles Torion 1812 et Torion 1914. Cette évolution comprend l’arrivée d’un terminal tactile avec écran de 9 pouces et la présence d’un accoudoir multifonctionnel. De plus, ces machines peuvent bénéficier d’une direction par joystick réactif Dynamic Steering pour travailler dans la plage de vitesse inférieure (en plus du volant) et d’un nouveau système de pesée ainsi qu’un dispositif de surveillance de la pression des pneus entièrement intégré au terminal de la machine.

  • John Deere complète son offre de pulvérisateurs traînés par le bas avec deux modèles de la série R700i : le R732i équipé d’une cuve de 3 200 litres et le R740i équipé d’une 4 000 litres. Les deux engins peuvent recevoir des rampes de 18 à 30 mètres. Ils intègrent certaines des solutions de haut de gamme des R900i comme le double circuit PowrSpray. Ce dispositif comprend deux pompes hydrauliques montées sur des circuits distincts. La pompe de remplissage à amorçage automatique alimente la cuve principale en sept minutes à un débit pouvant atteindre les 600 l/min, tandis que la pompe de pulvérisation assure un débit de sortie de 750 l/min. Ce système permet de se passer de régulateur de pression de pulvérisation. Le contrôleur de débit réagit en effet directement aux changements de vitesse de pulvérisation ou de dose cible en ajustant la vitesse de la pompe. Les pompes bénéficient d’un entraînement hydraulique. En option, ces deux nouveaux pulvérisateurs peuvent recevoir un dispositif de contrôle individuel des buses. Parmi les autres évolutions, on note l’arrivée d’un nouveau joystick multifonctionnel. Compatibles Isobus, ils peuvent être pilotés depuis les consoles GreenStar 4240 et 4640. Enfin, les R700i peuvent recevoir une option qui les rend compatibles avec les systèmes de transfert fermé.

  • Le Merge Maxx 950 n’est désormais plus le seul andaineur à tapis de la gamme Kuhn. En effet, le Merge Maxx 760 de 7,50 m de largeur de travail en dépose centrale et le Merge Maxx 1090 de 11 m de largeur en andain central complètent désormais la gamme. Le modèle Merge Maxx 760 est doté de 2 pick-ups de 2,75 m de largeur et ramasse ainsi sur 5,50 m de largeur en dépose latérale. Deux distributeurs hydrauliques à double effet et un boîtier de commande pilotent la machine pour l’inversion des sens de tapis et le relevage individuel d’une unité de ramassage. Le Merge Maxx 1090 possède la même architecture que le Merge Maxx 950. Néanmoins, pour supporter la masse de fourrage plus important sur le tapis convoyeur, le canal de transit latéral du Merge Maxx 1090 a été agrandi. En position de dépose latérale, les 2 pick-ups de 4,40 m, positionnés côte à côte, atteignent alors 8,80 m de largeur de travail. Le pilotage de la machine est réalisé au moyen de deux distributeurs à double effet et du boîtier de commande AT 10 déjà en service sur le Merge Maxx 950.