Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Un an après leur lancement, les Lexion des séries 5000 à 8000 de Claas reçoivent diverses améliorations. Elles bénéficient d’une étape supplémentaire vers l’automatisation des réglages avec le Cemos Auto Chopping. Cette solution permet de gérer automatiquement les couteaux du broyeur selon trois positions, ainsi que celle du fond de friction. La position de ces éléments va dépendre de l’humidité de la paille renseignée par un capteur dans le convoyeur, du volume de récolte entrant dans la Lexion ainsi que de la stratégie adoptée par l’utilisateur sur la qualité de broyage désirée. Le Cemos Auto Chopping est disponible sur toutes les Lexion et ne nécessite pas la présence des autres solutions d’automatisation Cemos. Les Lexion 6000 peuvent maintenant recevoir un réducteur de batteur hydraulique qui permet de réduire la vitesse du batteur depuis la cabine sur une plage inférieure de 170 à 460 tr/min, en plus de la plage standard de 330 à 930 tr/min. Le dispositif passe automatiquement sur la plage inférieure en fonction de la culture sélectionnée sur le terminal Cebis. Le réducteur batteur est conseillé lors de la récolte du maïs et d’une importante surface de colza à récolter. Une autre évolution concerne les capacités de trémie et de débit de vidange pour les Lexion 6600, 7400 et 7500. Pour les 6600 et 7400, le volume de trémie passe de 10 000 à 11 000 litres tandis que le débit de vidange évolue de 110 l/s à 130 l/s. Pour la 7500, la trémie passe de 11 000 à 12 500 litres avec un débit de vidange de 130 l/s. Les Lexion hybrides de séries 7000 et 8000 reçoivent un nouveau tire-paille dont le design et la vitesse de rotation ont été modifiés. La vitesse augmente de 15 %, ce qui offre un flux de récolte plus régulier dans des conditions difficiles et réduit la puissance nécessaire pour l’alimentation des rotors. En standard, il est équipé des plaques d’usure Prenium Line.

  • Massey Ferguson complète son offre de moissonneuses-batteuses avec la MF 7360 AL4. Cette machine conçue pour évoluer à flanc de coteau embarque un système de nivellement intégral animé par 4 vérins hydrauliques. Ces derniers sont capables de corriger l’assiette de la machine dans les pentes, jusqu’à 38 % en latéral, jusqu’à 35 % en montée et jusqu’à 10 % en descente. Le système est piloté par des électrovannes proportionnelles commandées par un pendule électronique. Pour la motricité, la machine est dotée d’un essieu arrière moteur avec des moteurs hydrauliques à double cylindrée placés dans les roues. Leur cylindrée est adaptée automatiquement en fonction des besoins en traction. Du côté de la motorisation, la 7360 AL4 inaugure le passage à la norme antipollution Stage 5 pour la gamme de moissonneuses-batteuses conventionnelles. Massey Ferguson opte pour un bloc Agco Power à 6 cylindres de 7,4 litres délivrant 306 ch. Il s’agit du moteur déjà connu sur la 7360 dans sa version Tier 4 final. Le reste de la machine est identique aux autres modèles de la série Beta avec un batteur de 600 mm de diamètre, le réglage électrique du contre-batteur indépendant à l’avant et à l’arrière, un séparateur rotatif et une trémie de 8 600 litres. Du côté de la barre de coupe, ce nouveau modèle peut recevoir des tables classiques FreeFlow de 5,40 à 7,00 m ainsi que des tables à tapis PowerFlow de 5,50 à 6,80 m.

  • Le fabricant français d’outils de désherbage mécanique Phenix a dévoilé sa nouvelle interface de guidage de bineuses au rendez-vous Tech & Bio Élevage. XGreen est plus petite et légère que sa grande sœur baptisée Lynx. Elle pèse 550 kg et peut être utilisée sur des outils allant jusqu’à 6 mètres de largeur, avec une ou deux caméras. Le réglage de la voie se fait en continu et le débit hydraulique requis est de 18 l/min. L’interface peut s’adapter à toutes les marques et n’est pas exclusive aux bineuses Phenix. Le public ciblé est multiple : les éleveurs, Cuma ou producteurs de maïs équipés de bineuses de petite et moyenne taille, d’une part, et les producteurs de légumes, d’autre part. Comme la Lynx, la XGreen est équipée de roues d’ancrage qui offrent la possibilité de travailler dans des dénivelés. La hauteur des roues d’ancrage est réglable manuellement pour s’adapter aux cultures en planches. Sa commercialisation est prévue en janvier 2021.

  • Fendt renouvelle sa série de tracteurs de faible puissance 200 Vario et accueille la nouvelle cabine Fendt ONE. La série comprend cinq modèles, du 207 Vario de 79 ch au 211 Vario de 124 ch. Tous les modèles sont proposés dans les versions Power, Profi et Profi + avec des niveaux d’équipements différents. La motorisation est assurée par un bloc Agco de 3 cylindres de 3,3 litres, conforme à la norme antipollution Stage 5. Le traitement des gaz d’échappement est réalisé par la combinaison d’un DOC, d’un filtre à particules et d’un catalyseur SCR. En revanche, Fendt réussit à se passer de vanne EGR. De plus, des poussoirs hydrauliques sans entretien sont intégrés dans le moteur pour une correction automatique du jeu aux soupapes. Le ventilateur Visctronic est commandé par système électronique en fonction de la capacité de refroidissement requise. Avec le dispositif Dynamic Performance (DP), le 211 Vario peut libérer jusqu’à 10 ch supplémentaires, grâce à une commande qui se déclenche en fonction des besoins. Le système détecte si des composants comme la prise de force, le système hydraulique, le ventilateur du moteur et la climatisation ont besoin de puissance et libère alors plus de puissance à l’aide d’une commande intelligente. La plus grande innovation est l’arrivée de la cabine Fendt ONE, qui propose une ergonomie entièrement revue. Elle comprend une nouvelle console de commande sur le côté avec le joystick multifonction, le levier en croix et le terminal de 12“ en option. Le tableau de bord numérique de 10“ se trouve sur la colonne de direction. Il affiche, entre autres, la vitesse de conduite, le régime du moteur et le niveau des fluides. Le tableau de bord numérique peut être commandé à l’aide du bouton poussoir à droite sur la colonne de direction. En standard, le 200 Vario est équipé de distributeurs éléctrohydrauliques dont le débit et la temporisation sont réglables. En option, un système de report de charge est disponible sur le relevage avant du Fendt 200 Vario. La pression d’appui peut ainsi être réglée progressivement sur le terminal et assure une adaptation au sol.