Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Le semoir pneumatique Terrasem du constructeur autrichien Pöttinger se décline désormais en version Classic, dépourvue d’outil de travail du sol avant la rampe de semis. Ce semoir complète l’offre avec une solution moins tirante, mais adaptée plutôt pour des lits de semences déjà préparés. La gamme comprend uniquement des modèles traînés repliables, avec des largeurs de travail de 4 à 9 mètres. Deux versions sont proposées, avec le Terrasem Classic, et le Terrasem Classic Fertilizer, équipé d’une rangée de disques pour l’incorporation d’un second produit (semences ou engrais). La trémie offre une capacité de 3 000 l pour les modèles Classic de 4 à 6 m. Elle peut être portée en option à 3 950 l avec une rehausse. Les versions de 8 et 9 mètres ainsi que les Classic Fertilizer, embarquent 4 000 l de capacité, voire 5 100 l en option. Tout comme les autres modèles du constructeur, les Terrasem Classic reçoivent un rouleau à pneus sur tout leur largeur de travail. Ils sont équipés de la rampe de semis avec les éléments DualDisc, montés sur parallélogramme. De plus, leurs extensions possèdent un débattement de 5 degrés vers le bas et sans limite vers le haut pour améliorer le suivi du terrain.

  • Väderstad fait évoluer son semoir pneumatique Spirit 400 C/S pour lui apporter les dernières évolutions technologiques. Le nouveau Spirit 400 C/S intègre ainsi le système de contrôle E-Control incluant le contrôleur de tâches Isobus, une hydraulique modernisée, le système antibouchage SeedEye et une accessibilité simple grâce à une conception aérée. D’une largeur de travail de 4 mètres, le Spirit 400 C/S bénéficie d’une pression active des éléments semeurs, de la pression réglable sur la herse arrière et du contrôle des sections en fourrière. Le chauffeur contrôle le semis avec le dispositif E-Control de son iPad. Avec le système antibouchage SeedEye, il est possible de visualiser en temps réel les taux de semences et d’engrais. Ce semoir est disponible en version S, équipé simplement pour semer, C FIX avec un système pour le placement de l’engrais en bandes de 5 cm de largeur et un espacement de 12,5 cm entre les rangs, devant chaque ligne de semis. La version C InLine propose l’application d’un faible taux d’engrais starter dans une sortie séparée avec les graines dans l’élément semeur.

  • La gamme Lintrac LS de Lindner, lancée au début de l’année, s’étoffe avec l’arrivée d’un modèle supplémentaire, le 75LS. Il est motorisé par un bloc Perkins à 4 cylindres de 3,6 l. Il développe 76 ch en étant conforme à la norme antipollution Stage 5. Ce Lintrac LS reçoit, comme ses grands frères, une transmission mécanique ZF avec 16 vitesses en avant comme en arrière et un doubleur sous charge. Il propose un débit hydraulique de 55 l/min et trois distributeurs à double effet. Quatre régimes de prise de force sont présents : 430, 540, 750 et 1 000 tr/min. L’enclenchement peut être électrohydraulique en option. Ce tracteur peut également recevoir une prise de force de 1 000 tr/min sur son relevage avant. En cabine, le Lintrac 75LS adopte le tableau de bord IBC de la marque. À l’extérieur, l’éclairage est assuré par des feux à Led. Ce tracteur bénéficie également de la solution de télémétrie TracLink Mobile. Le 75LS possède un empattement de 2,304 m et un PTAC de 5 800 kg. En tout, le tractoriste autrichien propose huit montes de pneumatiques différentes.

  • New Holland propose une nouvelle solution de transmission pour le T6.160, son tracteur le plus compact dans son offre de six-cylindres. Ce modèle de 135 ch peut désormais être décliné en version Dynamic Command, avec la transmission à double embrayage. Cette transmission développe 24 rapports dans les deux sens de la marche. Un bouton-poussoir à huit positions permet de sélectionner les rapports en utilisant la technologie du double embrayage. Au volant, le chauffeur a l’impression de conduire une variation-continue. Le T6.160 intègre de nombreuses fonctions automatisées dont le GSM 2, conçu pour diminuer la consommation de carburant tout en maintenant automatiquement la vitesse sélectionnée par le chauffeur. Une autre fonction qui améliore la productivité est le Smart Range Shift qui assure toujours l’enclenchement du rapport correct lors d’un changement de gamme, en évitant les chevauchements de rapports d’une gamme robotisée sur l’autre. Le T6.160 est équipé d’un moteur NEF conforme à la norme antipollution Stage 5.