Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Le suédois Väderstad élargit son offre de semoirs monograines en présentant le Tempo L 32, le plus gros modèle de ce type pour le constructeur. Cette machine reprend la structure des Tempo L avec un semoir semi-porté repliable dans la longueur. Il embarque 32 rangs, équipés du système de trémie centralisée. Cette dernière possède une capacité de 3 000 litres. Ce Tempo se démarque du reste de l’offre en adoptant un interrang de 37,5 cm. Pour cela, les éléments sont montés « offset », c’est-à-dire qu’un sur deux est décalé. Väderstad a également revu son élément semeur avec moins d’angle pour les chasse-débris et des roues de jauge moins larges. Autre particularité, il est possible de remonter un élément sur deux hydrauliquement. Le semoir se transforme ainsi en un 16-rangs à 75 cm. Ainsi, le constructeur propose une solution polyvalente pour changer d’interrangs rapidement. Cette machine possède des roues de transport de 850 mm de largeur mais conserve un gabarit routier de 3 m. Elle sera disponible sur le marché à partir de juin 2021.

  • Bogballe lance le boîtier Calibrator Totz à destination des agriculteurs qui souhaitent pratiquer l’agriculture de précision avec leur distributeur d’engrais. Cette solution propose l’étalonnage automatique en continu. La pesée en continu permet de doser l’engrais individuellement sur le côté droit et le côté gauche, en temps réel. Le logiciel du Calibrator Totz intègre de nouveaux algorithmes lui procurant plus de finesse dans les analyses et de réactivité dans les exécutions comme, par exemple, la gestion automatique des doses corrélée aux coupures de sections. Ces nouvelles performances procurent un étalonnage encore plus rapide et un épandage optimisé dans les coins de champs ou en mode bordures sur les zones de fourrières. Lorsque l’épandeur est équipé de la technologie Dynamic Section Control, le système d’épandage contrôle le recouvrement dans les coins de champs. Le Calibrator Totz bénéficie d’un système de surveillance et il est capable d’analyser en temps réel les fonctions électroniques de l’épandeur pendant le travail. En cas de dysfonctionnement, il réalise un prédiagnostic qui facilite l’intervention du technicien.

  • L’entreprise allemande Kristen, spécialisée dans les équipements de stabulation, présente un levier électrique de verrouillage et déverrouillage des cornadis. Ce dispositif peut être activé manuellement ou via une application sur smartphone. L’éleveur n’est plus contraint de retourner dans la stabulation s’il a oublié ou pense avoir oublié de déverrouiller des cornadis. Ce dispositif peut être ajouté sur des cornadis déjà en fonction. Jusqu’à quatre leviers peuvent être gérés de manière centralisée par une unité de contrôle.

  • Kuhn fait évoluer sa gamme de semoirs mécaniques Sitera avec le lancement des eSitera, des modèles à entraînement électrique. Dans cette configuration, la distribution Helica est animée par le moteur électrique intégré sur le côté droit et le capteur radar pour le signal de vitesse. Le test de calibration s’effectue automatiquement grâce au bouton de calibration, à l’avertisseur lumineux sur la machine et à l’engagement automatique de la distribution. L’adoption de l’entraînement électrique permet de moduler la dose de semences manuellement ou automatiquement par GPS. Grâce à la fonctionnalité Section Control (TC-SC), le semoir se met en marche et s’arrête automatiquement par GPS en bout de parcelle. Comme la version classique, le eSitera est disponible dans une largeur de travail de 3 mètres avec une trémie de 800 litres. Trois types d’éléments semeurs sont compatibles avec le semoir mécanique : socs traînants (Sitera 3010 e), doubles disques (Sitera 3020 e) et Seedflex montés sur parallélogramme (Sitera 3030 e).