Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Manitou poursuit le développement de sa gamme NewAG avec l’arrivée des XL, deux modèles de chargeurs télescopiques pour les applications intensives. Les MLT 841 et MLT 1 041 offrent une capacité de plus de 4,1 t pour une hauteur de levage de 7,60 et 9,65 mètres. Ces deux NewAG XL reprennent les caractéristiques des NewAG avec un accès dégagé au poste de conduite, seulement 69 dbA en cabine et un siège pneumatique ont la suspension intelligente s’adapte au type de surface. Comme sur les NewAG, le pare-brise monobloc est recouvert d’une grille de toit à pâles inclinés qui améliore la visibilité sur le chargement. Les deux engins sont équipés d’un moteur de 141 ch conforme à la norme antipollution Stage 5. La transmission est à convertisseur de couple et le débit hydraulique atteint 200 l/min. De nombreuses options viennent compléter la panoplie d’équipements comme la caméra High View qui permet à l’opérateur de visualiser l’intérieur de la remorque lors du chargement, ou encore la suspension de flèche Active CRC qui limite les secousses lors d’un déplacement en charge.

  • Grimme fait évoluer ses trémies de réception de la série RH. La réglette d’appui inférieure qui permet un accès facile à la trémie, en particulier pour les véhicules de transport dotés d’un dispositif anticollision, peut être déplacée vers l’arrière pour des raisons de sécurité. Trois lèvres en caoutchouc, divisées chacune en trois sections, sont fixées sur les parois latérales de la trémie. Les lèvres en caoutchouc s’adaptent ainsi à chaque contour de véhicule. La bavette de déversement est maintenant montée sur roulement à billes et est réglable en hauteur sans outils, de sorte qu’elle peut être adaptée rapidement et facilement aux différentes hauteurs des véhicules de transport respectifs. Du côté des rouleaux de transfert, Grimme propose en option le VarioFlow, un dispositif de transfert composé de deux rouleaux spires à réglage mécanique. Grâce à ce dispositif de transfert, davantage de récolte peut être transférée de manière plus régulière vers la bande de sortie, ce qui augmente le débit. La hauteur de transfert des deux rouleaux spires en polyuréthane vers la bande de sortie peut être réglée en continu au moyen d’une broche située à gauche et à droite de la machine. Enfin, la série RH propose une maintenance simplifiée de la chaîne du fond de trémie grâce à un graissage centralisé en option.

  • Claas complète son offre de becs à maïs Orbis avec le 900 de 9 mètres de largeur de travail. Le nouveau modèle se distingue par sa largeur de transport de seulement 3 mètres et par sa nouvelle protection pour le transport rabattable automatiquement avec éclairage de signalisation intégré. Comme l’Orbis 750, le châssis de l’Orbis 900 est en cinq parties. Lors du dépliage ou du repliage du bec à maïs, la protection pour le transport entièrement intégré avec autocollants d’avertissement et éclairage bascule automatiquement en position champ ou route. L’opération ne dure pas plus de 30 secondes et ne nécessite pas de quitter la cabine. Afin de respecter la charge de 11,5 tonnes par essieu moteur, un système de transport intégré est proposé de série. Il se déploie automatiquement à l’activation du mode route et de l’amortisseur d’oscillations. Claas a également simplifié l’attelage de sa tête de récolte avec notamment la détection de l’outil frontal et l’accouplement automatique de l’entraînement. Avec sa combinaison de disques de petit et grand diamètre, l’Orbis 900 se montre polyvalent et peut être employé aussi bien pour l’ensilage de maïs à fort potentiel que pour les céréales immatures et les petits maïs. Les composants du flux de récolte sont disponibles de série en qualité Premium Line, plus résistante à l’usure. Celle-ci propose des guides extérieurs en acier, des sapins d’alimentation avec un revêtement supplémentaire et des scies résistantes à l’usure.

  • Le tractoriste allemand Deutz Fahr étend son offre de tracteurs en présentant une nouvelle série, les 5D TTV. C’est une déclinaison des 5D, déjà présents chez le constructeur. L’offre comprend 5 modèles, de 88 à 113 ch. Le 5090 et le 5100 sont disponibles avec un moteur à 3 cylindres ou en version 4, avec un bloc de 4 cylindres. Les cylindrées de ces moteurs Farmotion sont respectivement de 2,9 et 3,9 l. Le 5110.4, muni du 4-cylindres est un modèle supplémentaire, non présent dans la gamme 5D classique. Ces cinq modèles sont tous équipés de la transmission, à variation continue TTV développée en interne. Ces tracteurs intègrent une prise de force avec trois rapports, 540, 540 E et 1 000 tr/min. Le relevage arrière possède une capacité de levage de 4,31 tonnes alors que le relevage avant, monté en option, lève 2,88 tonnes. La cabine à quatre montants des 5D TTV adopte un habitacle inspiré des modèles TTV supérieurs. Elle reçoit ainsi l’accoudoir MaxCom, avec un joystick multifonction et des distributeurs électrohydrauliques. En option, ces modèles pourront être équipés du terminal iMonitor de 8 pouces et être compatible avec l’Isobus. Cette cabine est également équipée d’un système de filtration de catégorie 4 pour l’utilisation avec un pulvérisateur.