Les nouveautés high-tech de la semaine
/
  • Le constructeur néerlandais Vervaet étoffe sa gamme d’automoteurs d’épandage avec l’arrivée du Quad 550, une machine à quatre roues, qui rejoint la gamme HydroTrike à 3 et 5 roues. Cette nouvelle machine est’équipée d’un 6-cylindres Volvo de 13 litres qui développe 550 ch, et prend place sur le côté gauche de la machine pour faciliter l’accès. Il est ainsi possible de changer les filtres et d’opérer la vidange du moteur sans enlever la cuve d’épandage. Les différents radiateurs sont placés à l’avant de la machine. Le bras de pompage, qui pivote sur 180°, est également à l’avant. Le Quad peut s’équiper de plusieurs pompes. De série, il est muni d’une Vogelsang ou Börger à lobes de 9 000 l/min et d’un bras d’aspiration de 8 pouces. Mais dans la version « SuperLoad », il s’équipe d’un bras d’aspiration de 10 pouces, et d’une pompe Börger, avec un débit de 12 000 l/min, voire 13 500 l/min. Pour les broyeurs, plusieurs options sont également disponibles. De série, c’est un broyeur cyclonique Vervaet. En option, ce sera le broyeur RotaCut de Vogelsang. La cuve du Quad possède une capacité de 21 m³. Vervaet précise que sa machine est également disponible avec un épandeur pour produit solide. D’autres déclinaisons sont à l’étude, comme une version transbordeur, pour les betteraves.

  • Deguillaume propose une solution conçue pour les besoins des méthaniseurs en matière de transport. La benne Fusion évite d’investir dans deux remorques : la benne pour les éléments solides et la cuve de transfert pour le liquide. Elle limite aussi les transports à vide puisque le chauffeur alimente le méthaniseur avec de la matière organique et repart avec un chargement de digestat liquide. La benne Fusion comprend un double fond et des séparations transversales ajourées qui se déploient afin de permettre le transport de matières liquides en toute sécurité. Les séparations ont pour fonction d’éviter les phénomènes de roulis et de conférer une stabilité sur route lors du transport à vitesse élevée, en cas de freinage ou de virage. Un cône de remplissage à l’avant permet de charger le digestat directement au méthaniseur. À l’arrière, une vanne de vidange des produits liquides permet d’approvisionner la cuve de stockage ou la tonne à lisier au champ. Le double fond étanche est actionné hydrauliquement depuis la cabine. En plus du transport de liquides, il trouve un intérêt lors de la récolte de pommes de terre puisque le chauffeur peut lever le fond pour limiter les chocs. Deguillaume la décline dans deux versions, avec une caisse en acier et en inox ou avec une caisse en aluminium. Elle offre une capacité de 56 m³ pour les ensilages et 21 m³ pour le lisier.

  • La mise en sécurité du bec de l’ensileuse avant de reprendre la route est une opération fastidieuse, surtout en fin de journée. Afin de limiter les pertes de temps et d’améliorer le confort du chauffeur, Krone a développé le dispositif Comfort Cover. Cette protection intégrale augmente la sécurité de l’utilisateur et des usagers de la voie publique en cas de choc frontal ou latéral. Les pare-chocs frontaux tubulaires entraînent des bâches latérales et protègent intégralement la tête de récolte. Le chauffeur n’a plus besoin de descendre de la machine : il déplie ou replie automatiquement et très simplement ces protections en quelques secondes depuis la cabine. Les feux de signalisation sont intégrés au dispositif. En cabine, le Comfort Cover n’impacte pas la visibilité.

  • Kverneland répond à la demande du marché français sur le semis d’espèces associées en proposant un nouveau combiné de semis E-Drill Maxi Plus équipé d’une trémie de 2 100 litres. Cette dernière est compartimentée et ajustable avec les ratios suivants : 60/40, 70/30 ou 100/0 si l’on souhaite ne semer qu’un seul type de graine. La trémie est également équipée dans chaque compartiment d’un doseur électrique et de deux capteurs de fond de trémie ajustables en fonction du type de graines, allant du colza jusqu’à la féverole. Le semoir possède donc une seconde descente sur l’élément semeur afin d’appliquer le second produit dans la même ligne de semis, mais surtout en un seul passage. Cette flexibilité permet d’appliquer deux types de semences : un seul type de semence associé à un engrais, un type de semence avec un antilimace ou une seule semence. Le combiné équipé de l’option E-Com est compatible avec n’importe quel terminal de tracteur Isobus. L’option E-Com permet la coupure de la distribution en fourrière ainsi que la modulation de dose. Ces deux fonctions combinées apportent une efficacité supérieure lors du semis et des économies d’engrais.