La Confédération paysanne se dit « en colère » et « déçue » par les annonces faites par François Hollande sur la réforme de la Pac mercredi 3 octobre au Sommet de l'élevage.

Pour Laurent Pinatel, porte-parole du syndicat, le président de la République a fait le choix de « trancher du côté de l'industrie agroalimentaire ». Il estime que Stéphane Le Foll avait pourtant « les outils en main pour réorienter l'agriculture », mais que « les décisions ont été prises sans lui ».

La Confédération paysanne ne s'estime pas abattue pour autant, et espère faire entendre sa voix dans la suite des négociations, notamment sur la répartition des aides couplées.

Réalisation : Adèle Magnard

Lire également :

aucun