Il y a environ trois ans, Jean Imbert mûrit l'idée d'une adaptation des Axial Flow à l'évolution dans les dévers. A la retraite, il commence à coucher sur papier quelques mécanismes imaginés pour les essieux avant et arrière, puis dépose des brevets aux mois d'août 2012 puis 2013, et fonde une société avec son fils, Jérôme. Commençant par une moissonneuse Case IH, Jean Imbert a ensuite modifié...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
88%

Vous avez parcouru 88% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !