En récolte de riz, la moissonneuse-batteuse de Michel Arnaudo n'est pas simplement équipée de chenilles pour passer dans les parcelles encore humides. Plusieurs modifications sont apportées sur la barre de coupe et sur les rotors de battage et séparation pour une récolte de qualité. En SCEA à Arles, en Camargue, il exploite 450 ha de céréales dont 190 ha de riz. Riche en silice, la plante est très abrasive et useénormément les organes de la batteuse.

Images et commentaires : Henri Etignard