Installé à Hatten (Basse-Saxe) sur une exploitation de 180 hectares, Stefan Rüdebusch s'est lancé dans la méthanisation en 2008, lors de son installation. S'il a arrêté l'atelier laitier face à la forte baisse des prix, il conserve son activité d'engraissement de 400 taurillons.

Le lisier des bovins est intégralement valorisé dans le fermenteur. Le maïs ensilage occupe 130 hectares et 70 % sont dirigés directement vers la production de biogaz. Le reste sert à l'alimentation du troupeau. Le biogaz représente aujourd'hui 60 % du revenu de son exploitation.

Henri Etignard et Nicolas Levillain