Alain Guillaume, président des Agriculteurs méthaniseurs de France, présente son association (AAMF) et revient sur les facteurs de réussite qui vont permettre aux agriculteurs-éleveurs de lancer leurs projets de méthanisation.

Après deux années de fonctionnement de l'association qui compte 40 membres, et des éléments de satisfaction, A. Guillaume insiste sur le fait qu'aujourd'hui, avec la mise en place des nouveaux tarifs d'injection de l'électricité produite à partir de biogaz dans le réseau EDF, « le facteur clef, c'est la valorisation thermique : il faut valoriser un maximum de chaleur pour obtenir les derniers centimes sur les kW/h produits ».

L'association milite aussi pour donner un statut de produit au digestat jusqu'ici considéré comme un déchet.

Interview : Nicolas Levillain. – Images et son : Marine Gramat.