Les représentants de la Confédération paysanne (CP) ont été audités mardi par les députés qui vont entamer le 18 mai la lecture de la loi de modernisation de l'agriculture (LMA). Le lendemain, Philippe Collin, porte-parole, a rappelé à l'occasion d'une Assemblée générale organisée à Montreuil, les positions du syndicat et les actions qui sont en cours pour tenter d'infléchir le processus actuel, faire en sorte que cette « Loi de manipulation agricole », selon ses termes, aille dans le sens des paysans. Il fait part également du refroidissement observé dans les relations entre son syndicat et le gouvernement français.

Par Bruno Vitasse