« Le premier constat est que, visiblement, la façon de travailler du ministre génère beaucoup de travail pour le médiateur », a affirmé Philippe Collin, porte-parole de la Confédération paysanne. Une délégation du syndicat a rencontré, le 17 mai 2011, Pierre Lepetit, médiateur des contrats.

« Le médiateur est en train de prendre conscience que la rapidité avec laquelle le ministre a légiféré et pris les mesures réglementaires fait que sur le terrain les premiers contrats qui sont arrivés sont inacceptables » pour les producteurs, a expliqué le porte-parole.

Un travail va être mené conjointement avec l'Apli et la Coordination rurale et « on essaiera de construire ensemble un contrat type qui soit favorable au producteur », explique Yves Sauvaget, responsable de la commission laitière du syndicat.

Elsa Casalegno et Marine Gramat

Lire également :

Lait : les syndicats minoritaires vont proposer un contrat-type (Confédération paysanne)