Bien équipé et pratique
/
  • C’est la version Pro avec ses grands disques qui a pris part à notre test. Cette gamme semi-portée propose des outils de 4 à 7 mètres. Elle est également disponible aux couleurs de Kubota sous la dénomination CD 1000 et 2000 T depuis le rapprochement des deux marques.

  • La barre d’attelage oscillante s’attelle aux bras de relevage. Kverneland a le souci du détail puisqu’il fournit les clés nécessaires à l’entretien de la machine.

  • Les trois paires de flexibles sont identifiables grâce à leur capuchon de couleur. Un sticker sur la tête d’attelage indique les correspondances du code de couleur. Attention à ne pas perdre les capuchons.

  • La poutre centrale de dimension 200 x 200 x 10 sert de lien entre les deux extensions et leurs poutres en 100 x 100 x 8. Les rangées de disques sont espacées de 90 cm.

  • L’essieu et ses pneumatiques en 480/45 R17 sont placés à l’arrière de la machine.

  • En position de transport, il faut placer l’axe dans un perçage spécifique pour que la tige soit bloquée sur la route. Une fois au travail, il faudra replacer cet axe dans un perçage affecté au déchaumage.

  • La suspension de l’essieu du Qualidisc fonctionne sur les demi-tours comme sur la route. Elle est également active au travail. Pour cela, le vérin ne doit pas être en butée afin de laisser une possibilité de débattement.

  • Le rouleau ActiPack de 580 mm de diamètre est pourvu de racleurs et de patins de décrottage. Ceux-ci sont entièrement libres afin de ne pas se briser en cas de marche arrière.

  • Les disques à petites crénelures de 600 mm viennent des Forges de Niaux. Chaque disque correspond à un étançon à sécurité par boudin élastomère. Sur les rangées, ils sont espacés de 25 cm.

  • Les roues de jauge à l’avant de la machine servent pour le réglage de l’aplomb. Leur réglage est hydraulique et est mémorisable par cales. Il est en lien direct avec le réglage de la profondeur de travail.

  • Le réglage de la profondeur est effectué hydrauliquement grâce à des vérins sur les 4 tirants. Il est mémorisé à l’aide de cales. Lorsque le nombre de ces dernières est modifié pour la profondeur, il faut en modifier le même nombre sur les roues de jauge pour obtenir le bon aplomb.

  • La tôle déflectrice placée de chaque côté de la machine est réglable en hauteur en changeant l’axe de perçage. Il est également possible de l’écarter ou de la rapprocher du premier disque.

  • Au travail, malgré ses nombreux équipements, le Qualidisc est peu tirant puisque le tracteur, un New Holland T7.230, n’a aucun mal à atteindre 12 km/h. Le réglage est vite réalisé grâce au lien entre les cales de réglages de profondeur et d’aplomb. L’outil est cependant un peu long lors des manœuvres en fourrière.